Affaire Bertin AGBA : Le crime s’organise allègrement, le silence coupable est unanime

30 03 2011

Après le dossier Kpatcha Gnassingbé, l’affaire qui suscite au Togo remous et inquiétudes et qui fait couler beaucoup  d’encre et de salive est sans doute l’affaire Bertin Sow Abalo Agba. C’est ce richissime homme d’affaire togolais que l’Agence Nationale des Renseignements ANR a décidé un beau jour d’arrêter et de torturer pour des motifs aussi farfelus les uns que les autres avant qu’il ne soit actuellement transféré au Centre hospitalier universitaire de Tokoin pour des soins intensifs. Mais curieusement, il est aberrant de constater que le silence est unanime face à ce nouveau cas d’arbitraire qui s’orchestre encore au Togo aux yeux et à la barbe des acteurs socio politiques et économiques. 

Agba Sow Bertin est accusé d’après les informations provenant de la justice d’escroquerie et de complicité d’escroquerie.  Cette accusation lui a été signifiée après qu’il ait passé plus d’une semaine dans un haut lieu de détention arbitraire, de crime et de torture, une agence qui dépend directement de la présidence togolaise, nous voulons nommer l’Agence nationale des Renseignements ANR.

Tristement célèbre structure dirigée par le très controversé officier de l’armée Massina, l’ANR se donne les prérogatives, sans doute cautionnées par le Chef de l’Etat de procéder à l’arrestation de façon cavalière de citoyens et d’étrangers, de procéder à la saisis de fonds et de biens et d’organiser la torture et le crime dans cette brousse perdue de Lomé II où   personne ne pourra vivre et constater les atrocités qui s’y opèrent.

C’est là où Agba Bertin a été détenu et torturé avec sa femme et son petit frère avant d’être déféré à la prison civile de Lomé.

D’après nos informations, les avocats de la défense ont interjeté la décision de transfèrement du patron d’OPS Sécurité à Mango.

De l’avis de tous ceux qui connaissent ce dossier de près, l’accusation portée contre le sieur AGBA est tout simplement une invention fantaisiste, montée de toute pièce pour mettre fin aux jours d’un homme qui a décidé de ne point s’acoquiner avec un pouvoir politique qui s’éloigne des préoccupations profondes du peuple togolais.

Sinon, comment comprendre que dans une histoire où un quelconque personnage a débarqué d’Abou Dhabi avec objectif de venir percevoir plus de 25 milliards appartenant à un défunt président de la Côte d’Ivoire ? Comment comprendre que cette plainte n’a point été déposée depuis que cette transaction a été faite et c’est aujourd’hui, après que les autorités togolaises aient appris que l’homme a acheté un jet privé et une voiture Maybach, chouchou de Faure Gnassingbé avant de déclencher une procédure dans des conditions absolument bancales.

Le bon sens recommande que le plaignant soit d’abord interpellé pour complicité de  fraude et d’escroquerie  avant même que le togolais ne soit victime de la situation dans laquelle il est aujourd’hui.

Cette affaire a déclenché depuis la semaine dernière et à part la presse et quelques organisations des Droits de l’Homme qui interpellent les autorités togolaises à mettre fin à l’arbitraire, le silence est remarquable chez la plupart des acteurs, Faure Gnassingbé en tête.  Des informations persistantes font état du fait qu’il est le maître de tout ce jeu et reste caché dans son habituel silence à tirer sur les ficelles pour mettre fin à la vie de l’homme de Kouméa. Les opérateurs économiques togolais, poltrons les uns que les autres n’osent pas lever le petit doigt, oubliant que sans doute, avec cette méthode, ils passeront également dans les même conditions entre les mailles de la Gestapo nommée ANR.

Dans un pays qui se respecte, le dossier Agba devrait déjà interpeller la Chambre de commerce, le Patronat, les différentes associations d’importateurs, d’investisseurs et d’hommes d’affaires. Mais rien de la part de ces trouillards qui préfèrent discuter entre eux sans pouvoir se prononcer de façon responsable.

Il y a en pire, les églises, notamment les églises catholiques du Togo dont les responsables connaissent bien le sieur Agba pour ses actions en  leur faveur. Il est un chrétien fervent et ne manque pas d’apporter sa modeste contribution pour soutenir les différentes actions des églises. Normalement, une réaction de ceux là pourra permettre de comprendre que l’arbitraire et la torture ne sont pas inscrits dans les lois divines et ceux qui le pratiquent répondront devant le tribunal divin.

Le dossier Agba aura sans doute des rebondissements sérieux dans plusieurs domaines sensibles. La présidence est déjà embarrassée par la levée de bouclier dans les milieux ethniques, militaires et politiques, le Colonel Massina qui est au centre des traitements inhumains et dégradants est déjà inscrit dans l’histoire qu’il fait et qu’il a faite. Ses détracteurs racontent qu’il est un maître à jouer dans les tortures et les exécutions extra judiciaires, notamment dans le Kloto, un dossier mis sous éteignoir, mais qui préoccupe les représentations diplomatiques et les organisations internationales des doits de l’homme et sur lequel une enquête discrète se mène. C’’est un triste palmarès pour Massina qui récidive en infligeant des horreurs aux citoyens togolais et aux étrangers dans son royaume de l’ANR.

Les dernières informations à notre possession font état du fait que le DG de  OPS sécurité est toujours au CHU Tokoin dans un état inquiétant.

On refuse tout déplacement pour des soins d’urgence et constamment ce sont des  médecins militaires  en tenue avec arme au poing qui viennent s’occuper entre autres de son état. 

L’économie togolaise pour être promue devrait être assainie par des méthodes professionnelles qui mettent de l’ordre dans les systèmes financiers et le traitement des opérateurs économiques. Mais si cette économie est minée par des situations du genre à interpeller impunément et avec des motifs aussi gros que celui de Bertin Agba, le Togo restera loin des mutations économiques qui s’opèrent à travers le monde.

Vivement que le bon sens permette que le dossier Bertin Agba soit mis sur des rails juridiques normaux et que justice soit faite.

source:triangle des enjeux

About these ads

Actions

Information

Une réponse

31 03 2011
grace

C’est une honte ,Mr Agba Bertin est un homme honnête , son seul tort c’ est d’ être riche, de posséder une société de jet privé et posséder une Rolls alors que son Excellence ne possède qu’ une Maybach; il n’ a pas LUI volé l’ argent des Togolais comme certain dont je tairai le nom et donc de faire de l’ombre à notre cher Président , c’ est pitoyable d’ avoir ce genre de comportement.
Mr Bertin est un businessman qui a les moyens de ce qu’ il veut même si cela déplait , c’ est un bosseur si ses affaires sont prospères c’ est un exemple à suivre comparé aux zigotos qui nous gouvernent nous ne devons pas cautionner le châtiment qui lui a été infligé.
A présent au Togo dès que tu dépasses son Excellence Faure tu deviens une cible. On ne peut même plus se faire plaisir il faut vivre caché C’ est bien triste tout ça!!!!
Togolais , Togolaise nous ne devons pas devenir aigris et être jaloux du sucées des autres, au contraire nous devons nous unir et bosser main dans la main pour construire notre pays c’est une des valeurs que Mr Agba possède il aime son pays c’ est la raison pour laquelle il s’ y est installé il crée de la richesse au Togo à travers ses sociétés à présent on veut le lui faire payer .
C’ est injuste tout cela!!!!!
Que Dieu protège Mr Agba Bertin et les Droits de l’ Homme au Togo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 4  257 followers

%d bloggers like this: