Affaire kpatcha Gnassingbé, la cour de justice de la CEDEAO reporte le verdict sur le 14 mai 2013.

18 04 2013

eyadema-91f88Après la mascarade judiciaire de septembre 2011, qui a condamné à de lourdes peines Kpatcha Gnassingbé et co-accusés dans la ténébreuse affaire de complot d’atteinte contre la sûreté de l’Etat, la défense du demi-frère du Chef de l’Etat togolais  a saisi la cour de justice de la CEDEAO pour rendre un arrêt surtout sur le volet de la torture comme l’atteste le rapport de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), qui a échappé de justesse à la falsification de la clique au pouvoir, le rapport qui a valu un exil forcé à Monsieur Koffi kKounté, ancien Président de l’institution et  qui confirme que les détenus dans cette affaire dont la plupart ont séjourné la tristement célèbre Agence Nationale de Renseignements (ANR), qui s’est révélé selon le témoignage des détenus un véritable Guantanamo national où la torture est le modus vivendi.

Alors même que le Togo a ratifié la convention contre la torture, qui reste un crime imprescriptible des citoyens ont été soumis au peloton d’exécution, à l’exposition au soleil durant plusieurs heures, arrosés à l’eau glacée toute la nuit, empêchés de voir leur famille, avocats et médecins, contraints de faire leurs besoins dans des conditions inhumaines et bien d’autres pratiques abjectes encore.

Sans omettre l’aspect qu’un député a été jugé sans la levée de son immunité parlementaire, un cas de jurisprudence dans un pays champion des inventions les plus macabres sortant souvent de l’entendement humain.

Outre les informations, qui font état des mallettes à frics du Togo pour corrompre les juges d’Abuja, comment  cette cour qui joue sa crédibilité dans ce dossier togolais qui fait partie des nombreux montages du régime, peut elle dire autre chose que le droit ?

Même les néophytes en droit savent que pour juger un député de la République il faut procéder à la levée de son immunité conformément aux textes. Pourquoi ne l’avoir pas fait juste pour distraire la galerie surtout que Faure Gnassingbé à la majorité à ce qu’il est convenu d’appeler Assemblée Nationale togolaise. Cela devrait être une farce aisée.

L’opinion sait aussi qu’en cas de déclaration de torture par des prévenus, la procédure judiciaire est suspendue et une enquête ouverte sur le champ.

Pour ces deux raisons évidentes il est clair que Faure Gnassingbé ne peut que négocier et obtenir des reports fantaisistes et interminables de l’arrêt de la cour de la CEDEAO et ce quelques soient les millions d’euros qu’il aura déboursé pour corrompre certains juges.

Malgré ses insuffisances la cour de justice de la CEDEAO n’est pas celle du Togo qui s’aplati devant les désidératas d’un prince d’une République bananière. Si le dossier Kpatcha Gnassingbé devra prouver le contraire, se serait un véritable scandale qui va secouer tous les pays membres de l’union et révélé au grand jour que cette CEDEAO n’est décidément qu’une coquille vide comme le pensent beaucoup d’africains.

De sources proches du dossier, comme dans celui de  Pascal Bodjona et Bertin Agba, Faure Gnassingbé obtient ce ènièm report car il aurait assuré cour d’Abuja de régler lui-même de façon honorable cette affaire qui est devenue une vraie arête dans sa gorge, en libérant de lui- même mais contre cœur son demi-frère.

Mais pour camoufler son jeu et de sources dignes de foi, la cour aurait annoncé qu’elle a besoin d’un  complément d’informations avant de délibérer. Un argument plutôt tiré par les cheveux.

De l’avis des constitutionnalistes ce report est inconcevable et une première. Il faut noter que c’est le quatrième report et les avocats du député de la Kozah, maitres Djovi Gally, Zeus Ajavon et jil Benoit Afangbédji,  qui étaient à Abuja reviennent bredouilles.

Rendez vous le 14 mai prochain pour prendre connaissance de ce fameux arrêt qui fait flipper tant le pouvoir de Lomé, à moins que Madame Awa Nana la togolaise qui préside la cour décide d’un autre report miracle.

 

 

About these ads

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 149 autres abonnés

%d bloggers like this: