Sacrée équipe Gilbert Houngbo- Faure Essozimna.

2 03 2009

Que font-ils depuis qu’ils sont là et que le premier a semblé nous dire qu’on ne change pas l’équipe qui gagne ? Le constat est clair. Rien ne va. Le Togo continue sa descente aux enfers.

Vous vous rappelez sans doute, lors de la présentation du bilan de ses 100 jours de gouvernance, Gilbert Houngbo, toute honte bue a dit en substance « j’ai mesuré les risques avant d’accepter cette nomination, je ne suis pas du genre à reculer aux moindres difficultés. C’est mal connaître Gilbert  Houngbo ». Histoire de nous dire que les rumeurs d’une probable démission sont fausses.

Bravo pour la témérité Monsieur le Premier Ministre. Mais alors pour quel résultat ? Bientôt 06 mois et rien n’a changé.

 

(faure gnassingbé)

(faure gnassingbé)

 

La paire Essozimna- Fossoun adore s’exhiber (donner l’impression qu’ils travaillent), voyager, acheter des hectares de terrains, construire de grosses villas, s’acheter des voitures pouvant coûter le milliard ; à part ça l’équipe ne sait plus rien faire.

Le premier ministre on dirait a pris goût aux habitudes de la maison. Vivre à 100 à l’heure sans regarder dans le rétroviseur. Pendant ce temps le peuple compte pour du beurre.

On attend les échéances électorales pour solliciter « ce bétail électoral » à coup de millions et lui promettre le paradis à travers un programme fantoche labellisé les 10 plus. Mais le peuple ne comptabilise que des moins et ce dans tous les domaines.

(gilbert houngbo)

(gilbert houngbo)

 

Manque d’eau potable, manque d’électricité où si elles sont là,  là où elles peuvent, les factures de la Togolaise Des Eaux (TDE)  et de la Compagnie Energie Electrique du Togo ( CEET) dépassent les petites bourses des petits citoyens.

Une politique sanitaire quasi inexistante avec des hôpitaux synonymes de mouroirs, car le togolais meurt d’un simple mal de tête ou de ventre, il meurt de la façon la plus bête qui soit.

Une politique de logement taillée sur mesure. Les voleurs, les bandits ont de grosses villas, de grosses bagnoles et les honnêtes citoyens se tapent des zem men et sont en location.

Où allons-nous avec des dirigeants de cet acabit ?

A cette allure, même nos enfants, nos petits enfants, et les petits enfants de ces derniers ne sont pas sortis de l’auberge.

(faure et gilbert)

(faure et gilbert)

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :