Sida : Les plus de 50 ans touchés.

6 03 2009

Le nombre de personnes âgées de plus de 50 ans atteintes du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida est «étonnamment élevé», selon une étude publiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui redoute que ce phénomène mal connu s’accentue.

(institut pasteur)

(institut pasteur)

 

« Les maigres données disponibles suggèrent une prévalence et une incidence étonnamment élevée du VIH parmi les personnes de 50 ans et plus ».

Aux Etats-Unis, dans la population des séropositifs, la proportion de personnes de plus 50 ans est passée de 20 à 25% entre 2003 et 2006. En Europe, la proportion est de 8%. Au Brésil, le nombre de personnes de plus 50 ans séropositives a doublé entre 1996 et 2006, « bondissant de 7,5 à 15,7 cas pour 100 000 habitants ». Aucune donnée n’est en revanche disponible pour les pays en développement.

Selon l’organisation onusienne, le phénomène est « inquiétant » et le nombre de personnes de ce groupe d’âge infectées par le VIH « pourrait augmenter à travers le monde ». Or, « plus une personne est âgée, plus vite l’infection au VIH donne lieu au développement du sida », selon l’étude, ce qui obère les chances de survie du patient. Au-delà de 65 ans, l’espérance de vie d’une personne infectée tombe à quatre ans, contre 13 ans pour une personne entre cinq et 14 ans.

La « pénurie » d’informations s’explique en partie parce que les personnes de plus de 50 ans ne sont pas considérées comme une « catégorie à risque », le sida demeurant -dans l’esprit des personnels de santé- « une maladie de jeunes ». « Les médecins soumettent rarement leurs patients [âgés] à un test VIH, si bien que le diagnostic est souvent tardif », explique l’étude.

Pour les auteurs de l’étude, l’activité sexuelle semble être le principal mode de transmission du VIH chez les personnes de plus de 50 ans. L’apparition, à partir de la fin des années 1990, de médicaments érectiles a permis aux hommes de prolonger leur activité sexuelle, relève l’étude en notant que les personnes plus âgées sont « moins enclines que les jeunes générations à avoir des rapports protégés ».

Source : RFI

 

 

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :