Le RPT modifie l’article 21 du code électoral.

1 04 2009

Le Rassemblement du Peuple Togolais continue ses basses besognes. Que ne ferait il pas pour garder le pouvoir ?

Hier à l’assemblée nationale  les  députés du parti au pouvoir ont modifié l’article 21 du code électoral, article qui stipule désormais que la Commission Electorale Nationale Indépendante est permanente, les membres de la CENI, sont renouvelables et restent en fonction jusqu’à la mise en place d’une nouvelle commission électorale.

Tout est allé si vite comme si le parti de feu Eyadema gnassingbé s’est entendu avant de venir à l’hémicycle.

Voici en quelques lignes comment les choses se sont déroulées à l’assemblée.

(abass bonfoh)

(abass bonfoh)

 

A l’ouverture des travaux, et après l’exposé des motifs, le président du groupe parlementaire RPT, Dama Dramani a demandé une suspension de séance de 10 minutes pour se concerter avec  ses députés. Du cinéma se sont dit certains togolais.

(dama dramani)

(dama dramani)

A la reprise, dama dramani fait une proposition de modification, à savoir que la CENI est permanente et renouvelables et que ses membres restent en fonction jusqu’à l’installation d’une nouvelle commission.

Quand la question est posée à monsieur Bamnante Komikpim du RPT et président de la commission des lois de réagir, sa réponse est sans surprise.

« Je ne trouve pas d’inconvénients à la proposition du député Dramani ». Étrange  non ?

Le bon sens voudrait que la commission des lois par la voix de son président puisse faire quelques observations. Mais là silence totale car c’est le RPT et tous les membres et militants de ce parti ont obligation de regarder dans la même direction.

Première raison que les togolais ont de penser que tout a été programmé d’avance.

 

La modification de l’article 21 ayant des incidences sur l’article 32 du code et puisque le gouvernement n’avait pas introduit un décret de modification comme  pour l’article 21, l’assemblée ne peut opérer un tel changement. Contre toute attente, les députés du RPT ont continué le cinéma jusqu’à demander à pascal akousoulèlou Bodjona, ministre de la décentralisation, présent pour la circonstance si les députés RPT pouvaient faire pareille modification au nom du gouvernement ? Et le ministre de répondre, le gouvernement prie les membres de l’assemblée nationale de modifier l’article 32 pour l’harmoniser à l’article 21.

 

Scandale crierait on sous d’autres cieux mais au Togo de Faure gnassingbé tout est possible, pourvu qu’on garde le fauteuil de papa.

(pt de presse CAR)

(pt de presse CAR)

 

Rappelons que le président du groupe parlementaire CAR, Kossi Amegnona, a voulu se servir de la tribune de l’assemblée pour rappeler les députés du RPT à la raison.

A peine a-t-il commencer à parler, que le président de l’assemblée nationale rétorque : « monsieur le député vous avez 2mn », après quelques secondes, il revient à la charge, « je vous arrête », au député,  du CAR de répliquer, « je n’ai pas fait 5mn », Abass Bonfoh de rajouter « vous avez fait 5mn », « je n’ai pas fait 5mn proteste monsieur Amégnona ».

« Votre montre n’est pas la mienne » a protesté  Abass Bonfoh en coupant en même temps le micro au représentant du CAR.

 

Ainsi va le Togo et ceux qui pensent que la présidentielle de 2010 va sortir le Togo de la crise ont commencé par revoir leur copie et langage la scandaleuse scène des héritiers politiques à l’hémicycle de gnassingbé eyadema.


Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :