Hama amadou de nouveau incarcéré.

3 04 2009

Un nouvel épisode dans l’affaire Hama Amadou. L’ancien Premier ministre du Niger a été renvoyé jeudi au petit matin en prison. Hama Amadou, accusé de détournement d’argent public, est incarcéré depuis juin dernier. Pour des raisons de santé, à la mi-mars, il a été hospitalisé en urgence sur décision de justice. Des gardes républicains sont venus le chercher dans sa chambre à l’hôpital national de Niamey pour le renvoyer à la prison de haute sécurité de Koutoukalé à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

(hama amadou)

(hama amadou)

Il était 4 heures du matin, lorsque Hama Amadou a été réveillé par des militaires qui lui ont annoncé qu’ils avaient ordre de le ramener à la prison de Koutoukalé. Un ordre, mais aucune décision de justice pour expliquer une telle évacuation nocturne. Le transfert s’est fait contre l’avis du médecin traitant et sur une civière en raison de l’état de faiblesse de Hama Amadou qui est placé sous perfusion depuis son hospitalisation le 11 mars dernier. De source médicale, Hama Amadou a perdu connaissance dans l’ambulance et il a fallu continuer à le perfuser jusque dans sa cellule de prison.

A Niamey, on s’interroge sur l’origine des ordres qui ont provoqué le transfert en prison de l’ancien Premier ministre. Selon ses avocats, les juges de la Commission d’instruction qui ont en main le dossier et qui avaient ordonné son hospitalisation à la mi-mars disent ne pas être intervenus cette fois. Pour les avocats, il s’agir d’une décision de l’administration pénitentiaire qui dépend du ministère de la Justice. Ce transfert intervient alors que, pas plus tard que la semaine passée, un Conseil médical national avait ordonné l’évacuation sanitaire de l’homme politique vers la France en raison de complications médicales.

Les avocats de Hama Amadou ont donc dès jeudi matin saisi la Commission d’instruction pour dénoncer une détention jugée illégale et arbitraire. Ses proches se sont réunis jeudi en fin d’après-midi devant la Commission nationale des droits de l’homme. Ce retour en prison intervient alors que la justice tarde à rendre sa décision concernant l’inculpation de l’ancien Premier ministre. Hama Amadou était le dauphin du président Tandja, avant de tomber en disgrâce en 2007.

Les avocats de Hama Amadou ont pu lui rendre visite en prison jeudi après-midi. Ils ont trouvé un homme très affaibli dans une cellule non médicalisée, avec une température très élevée. Ses avocats ont décidé de porter plainte contre X pour non assistance à personne en danger et pour violation d’exécution d’une décision de justice. La justice a en effet ordonné le transfert de Hama Amadou à l’hôpital le 11 mars et depuis elle n’a jamais demandé son retour en prison.

source: www.rfi.fr


Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :