L’Italie fête la pâque dans la tristesse.

12 04 2009

Des milliers de rescapés du séisme des Abruzzes, le plus meurtrier à frapper l’Italie depuis trente ans, ont assisté à la messe de Pâques dans les villages de tentes et les centres d’hébergement installés à la hâte par les autorités.

(sylvio berlusconi)

(sylvio berlusconi)

 

Six jours après le tremblement de terre qui a fait 294 morts et près de 40.000 sans-abri, dont 18.000 ont trouvé refuge dans une trentaine de camps de toile érigés dans la région de L’Aquila, les survivants ont prié pour les victimes et recherché un réconfort dans la religion.

« Pour nous aussi, c’est Pâques, malgré la tragédie et les ruines », a déclaré l’archevêque de L’Aquila, Mgr Giuseppe Molinari, à des centaines de personnes massées sous une tente du principal camp de réfugiés, juste à la sortie de la ville dévastée.

« La résurrection du Christ est aussi la résurrection de L’Aquila », a-t-il ajouté. Dans l’assistance, de nombreux fidèles avaient du mal à retenir leurs larmes.

Dans les 32 villages de tentes disséminés dans la région, des prêtres ont donné la communion devant des autels de fortune et des secouristes ont distribué des oeufs de Pâques aux enfants.

« J’ai le coeur lourd aujourd’hui car je pense à tous ces morts. Mais nous ne devons pas perdre espoir », dit Anna Lucantonio, 65 ans, qui égrène un chapelet entre ses doigts.

(benoit xvi)

(benoit xvi)

 

UN CHAPELET, UNE STATUE DE LA VIERGE ET DE L’EAU BÉNITE

« Ce chapelet, une statue de la Vierge Marie et un peu d’eau bénite rapportée d’un pèlerinage à Lourdes, c’est tout ce que j’ai emporté avec moi alors que ma maison s’écroulait. J’ai pensé que c’était tout ce dont j’avais besoin », ajoute-t-elle.

Près de la tente, des enfants jouent au football.

Le président du Conseil, Silvio Berlusconi, qui a promis de construire d’ici 28 mois une nouvelle ville à L’Aquila, a assisté à la messe pascale à l’école de la Guardia di Finanza, la police financière, où avaient eu lieu vendredi les obsèques nationales des victimes.

« Nous ferons tout ce qui est possible pour que les gens puissent quitter le plus tôt possible les villages de tentes, et pour qu’ils aient un lieu d’hébergement confortable », a dit le chef du gouvernement.

Beaucoup de survivants sont toutefois inquiets pour leur avenir.

« Combien de temps allons-nous rester ici ? C’est affreux de ne pas pouvoir rentrer chez soi », dit Lidia Placidi, 86 ans, assise devant la tente où elle a trouvé refuge avec ses deux chiens yorkshire.

Annachiara Gaudieri, une autre réfugiée, ne veut plus retourner vivre chez elle, même si sa maison peut être remise en état.

 

« L’Aquila était connue pour ses vieilles églises et son université. Aujourd’hui, les églises sont par terre et il y a eu tant d’étudiants tués… Il y en avait 20.000 et ceux qui ont survécu sont tous partis. Ce ne sera plus jamais comme avant », explique-t-elle.

Au pied du massif du Gran Sasso, à une centaine de kilomètres au nord-est de Rome, L’Aquila, une ville de 68.000 habitants dont le centre médiéval abritait plusieurs églises historiques, a été la localité plus touchée par le séisme.

La recherche des survivants s’est pratiquement achevée samedi soir et les secours ont annoncé que les travaux de déblaiement avaient permis de retrouver toutes les personnes portées disparues, le plus souvent mortes sous les décombres.

Lors de sa bénédiction pascale place Saint-Pierre à Rome, le pape Benoît XVI a adressé ses pensées et ses prières « à ceux qui souffrent du tremblement de terre ».

Il devrait se rendre prochainement dans la région sinistrée.

source:www.yahoo.fr

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :