Affaire Kpatcha Gnassingbé, la HAAC muselle la presse.

19 04 2009

Comme la presse s’y  attendait, la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), vient d’interdire toute émission interactive. Comment comprendre qu’une institution comme la HAAC, sensée protéger la presse de façon générale et de défendre la liberté d’expression en particulier puisse se ranger derrière les desiderata d’un parti politique, d’un gouvernement et met les textes dans les placards?

(philippe evegnon)

(philippe evegnon)

Comment peut on stopper des émissions interactives sur les 80 chaînes de radios et de télés que compte le Togo sans raison valable et sans se soucier que le peuple et les personnes ressources ont le droit de s’informer et de participer au débat ?

Et on nous rabat les oreilles tout le temps que la presse est libre, drôle de liberté.

Nous ne sommes pas encore en période électorale et la HAAC n’a pas honte de monter une fois encore qu’elle est penchée d’un seul côté, comme un de ses membres le disait, le Togo est un cas atypique et on ne devrait pas se comporter comme les journalistes de certains pays.

Pourquoi alors vouloir ressembler aux autres nations en prenant exemple sur elles si nous ne sommes pas capables de faire des efforts qu’elles ont faites pour être à un niveau acceptable?

Nos dirigeants sont heureux d’intervenir  sur RFI, TV5, France 24, etc. mais ne veulent pas permettre à la presse locale de s’épanouir et on se cache derrière les pantins de la HAAC pour  donner des ordres iniques.

Au fait est ce que ce sont les émissions interactives qui posent problème ou certains médias ?

Pourquoi ne pas avoir le courage de les fermer purement et simplement et les rouvrir en 2012 après la présidentielle comme beaucoup de barons le souhaitent.

On met sous verrous des civils, des officiers et un député et certaines personnes estiment que les médias quels qu’ils soient doivent aller dans le sens du pouvoir en disant c’est bien fait pour eux. Et on crie sur tous les toits qu’on veut construire un état de droit.

 

Il suffit d’une petite émission par rapport aux sujets qui font la une de l’actualité pour que certains qui se prennent pour des dieux demandent à tout le monde de le boucler.

Quelle honte d’être togolais dès fois.

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :