Le Togo de retour au temps de Gnassingbé Eyadema.

22 04 2009

Qui  l’eut  cru ? Faure  Gnassingbé  met aux arrêts son propre frère. Du jamais vu, ni entendu et les togolais  ont du mal à croire.

(les 2 frères rivaux)

(les 2 frères rivaux)

A croire qu’un Gnassingbé enferme un autre. Cette famille qui nous a toujours montré qu’elle est unie, unie même dans le mal. Quitte à faire entre 500 et 1000 morts pour garder le fauteuil présidentiel.

Comme au temps de Gnassingbé Eyadema, au  moindre problème tous les compartiments, toutes les structures se bousculent pour  faire allégeance au chef suprême.

Après le bureau politique du rassemblement du peuple togolais, et les militants  c’est au tour de forces armées togolaises (FAT) avec  à leur tête le chef d’état major, le général Zakari Nandja de réitérer leur fidélité au fils du père. Exactement comme au temps du tout puissant général.

Ce que beaucoup de togolais apprécient  comme un certain durcissement du pouvoir Faure.

L’histoire retiendra que le premier Gnassingbé mis aux arrêts s’appelait Kpatcha et c’était sous la présidence de son propre demi-frère.

Beaucoup d’observateurs voient actuellement en Faure un avide du pouvoir et un dictateur qui cache bien son jeu doublé d’une hypocrisie incroyable.

Un avide du pouvoir parce qu’il n’a pas été capable d’opérer un retour d’ascenseur à l’égard de son demi frère qui l’a épaulé ce soir du 05 février 2005 à s’asseoir sur le fauteuil présidentiel foulant au pieds les dispositions de la constitution en cas de vacance de pouvoir.

Avide de pouvoir, pour avoir enlevé son frère du gouvernement où il occupait le poste de ministre de la défense pour le rattacher à la présidence. Certains y ont lu un appétit glouton pour le pouvoir.

Un dictateur en puissance avec ce coup de force de Philippe Evegnon pour faire taire la presse dans ce dossier Kpatcha. Il se susurre que l’ordre d’interdire toute émission interactive vient d’en haut et la HAAC  n’a fait qu’appliquer les ordres.

Dictateur parce qu’il  mobilise certaines structures à le soutenir dans cette affaire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’état.

Hypocrite, sacré Faure cache bien son jeu. Certains ont failli pleurer en le regardant à la télé prononçant son dernier discours suite aux évènements liés à la tentative de coup d’état.

Et d’autres ont rigolé car le président cachait bien son jeu jouant aux victimes tout en installant petitement un système de répression qui ne dit pas son nom.

Les togolais ont l’impression de revivre la période de Gnassingbé père. Qu’est-ce qui à alors changé sous le fils.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :