Les leaders togolais et l’amour de tout ce qui est importé.

5 05 2009

logo-rfiIl y a quelques jours radio France internationale déposait valise dans nos murs pour réaliser une série d’émissions.

Ces journalistes de RFI, s’appellent juan Gomez avec appels sur l’actualité, Alain Foccart animateur de médias d’Afrique et Claudy siar avec son couleur tropicale.

RFI dans nos murs, pourquoi ? Pourquoi faire ? Se sont demandés beaucoup de nos journalistes pour les uns c’est normal, surtout que la dernière visite du trio cité plus haut en plus de monsieur plein sud, amobé mévengué remonte à 2005 soit 4 ans. Pour d’autres le trio était en mission commandée, il se susurre que RFI est chez nous sur invitation du pouvoir togolais et donc cette tranche de journaliste a pris avec gants et pincettes tout ce qui s’est dit et a cherché la petite bête au cours des différentes émissions hormis celle de claudy siar.

Ce qui nous a choqués, c’est le fait que tous les acteurs invités, qu’ils soient du côté du pouvoir (ministres et institutions) et ceux de l’opposition ont couru pour participer à ces programmes.

Pendant qu’on nous recommande de consommer « produits togolais » tout domaine combiné, nos dirigeants raffolent des produits d’ailleurs, dans le genre de ce dicton « faites ce que je dis et non ce que je fais ».

Les journalistes togolais pour interviewer un baron du régime au pouvoir parcourent de véritables chemins de croix. Il faut appeler des dizaines de fois, faire un protocole sans oublier une seule question et rappelez encore pour voir la disponibilité de nos tous puissantissimes. La plupart du temps, ils ne viennent pas et avancent des raisons qui ne tiennent pas. C’est tout à fait étonnant que nos barons se précipitent pour les émissions de RFI. Ou bien va-t-il falloir que les journalistes togolais se prénomment juan, alain ou claudy ?

Les solitoki, les dramani, les barqué, bref le RPT n’enregistrent ne serait ce qu’une phrase au micro d’un journaliste togolais.

Nos dirigeants adorent communiquer à l’international, alors que vont chercher nos confrères togolais dans ces émissions dont ils ne maîtrisent ni les tenants ni les aboutissants. Que vont chercher les leaders dans des émissions dont l’objectif demeure inconnu ?

Pour certains observateurs, les confrères et les leaders n’ont pas tord en participant à ses programmes. Aux yeux du monde entier cette participation démontre que le peuple togolais veut l’alternance vue la manière dont les représentants du pouvoir ont été hués par le public. (Pascal bodjona, amadou yacoubou, Philippe evegnon etc.)

Pour d’autres la participation de ces leaders a donné du crédit à cette opération markéting et charme pour qui ? On ne sait et dont l’objectif nous échappe.

Honte à tous ces dirigeants qui ne sont pas foutus de répondre aux questions des journalistes de leur pays mais préfèrent ceux venus d’ailleurs aux frais de qui on ne sait.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :