Togo, large toilettage au sein des FAT.

13 07 2009
(rock gnassingbé)

(rock gnassingbé)

Les bruits de couloirs sont confirmés depuis hier. Une vaste opération de remaniement s’est opérée à la tête de plusieurs garnisons des forces armées togolaises. Les remaniements qui ont le plus surpris sont celui de rock Balakiyem Gnassingbé et du commandant Kemens. Le fait qu’ils ont été sautés a surpris plus d’un. Le premier en plus d’être le président de la fédération togolaise de football par les moyens que l’on sait, est le demi-frère du tout puissant Faure Gnassingbé.

On se rappelle que ce dernier dans son discours faisant suite à la présumée affaire de coup d’état a dit qu’il est attaché aux valeurs familiales. Le Togo étant gouverné par une famille et un clan les togolais étaient tous surpris de voir rock  Gnassingbé éjecter du régiment du sous-groupement blindé pour être remplacé par le commandant Yodi. Les commentaires sont plutôt légions, ce qu’on peut en retenir c’est que la plupart des togolais estiment que ce remaniement est lié à l’affaire Kpatcha Gnassingbé. On se rappelle que c’est rock Gnassingbé qui « a sauvé la vie » au député de kara.il aurait estimé que c’est un problème familial qui doit être réglé comme tel.

Le  commandant Kemens du 1er régiment d’infanterie cède sa place au lieutenant colonel Kégnon. Le commun des togolais ne comprend pas que cet autre fidèle de Faure soit remercier en monnaie de singe après tout le boulot abattu en 2005 pour qu’il s’installe au pouvoir.

On se rappelle des points de presse du commandant Kemens qui se terminent  par des menaces qui ne disent par leur nom à l’endroit de la presse.

On se rappelle des virées en jeep de monsieur le commandant en périodes chaudes comme pour dire aux populations « restez dans les rangs, car quelque soit alpha nous maîtrisons la situation et nous sommes là pour longtemps encore ».

Que se passe t-il ? Doit-on tout mettre sur le dos de ce présumé coup d’état ou c’est un toilettage qui s’impose ?

En tout cas du vivant du père aucun  remaniement ne s’est opéré de la sorte et pourtant le baobab a déjoué à ce qu’on sache pas mal de coup d’états.

C’est un peu le prix à payer pour prouver qu’on est un vrai chef d’état et non remanier pour créer d’autres frustrés d’autres mécontents qui malgré le bon sens peuvent être tentés de faire un sale coup.

Dans la foulée, le colonel Atoemne du régiment d’appui et de soutien est remplacé par le colonel barnabo. Le colonel Nyakoifré occupe la place du lieutenant colonel Kpelenga du 2èm régiment qui remplace le colonel Lémou du régiment para commando. Le commandant Ségbati dirige désormais le 4èm régiment d’infanterie et d’appui en remplacement du lieutenant colonel Daro.

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :