Retour sur la marche des journalistes étouffée par le colonel Yark.

31 07 2009

t-Violences_au_TogoD’abord merci à kokoriko qui me donne l’occasion de revenir sur ce dossier, sur lequel on peut écrire des dizaine de pages encore.

J’ai lu avec beaucoup d’attention votre commentaire suite à mon papier faisant référence à ce comportement révolu de certains de nos officiers.

 

Vous vouliez savoir en quelques lignes comment les choses se sont passées.

C’est simple il y avait un casting au centre culturel français de lomé sous l’égide du jeune et talentueux réalisateur togolais Steven Af et donc il y avait pas mal de monde du showbizz y compris la presse.

 Certains militaires étaient dépéchés sur ce tronçon pour le refaire. Nos routes étant complètement défoncée.

Les corps habillés avaient demandé à Steven Af de déplacer son véhicule, ce dernier a demandé à un autre qui s’y est adossé de bouger pour pouvoir le faire, et un des militaires s’est énervé et s’étonne que le réalisateur puisse demander à son collègue de se déplacer. Et le premier coup qui est parti de la part de qui vous savez est résevé à la parbrise de steven.

C’est là que notre confrère Gilles Gbagba est intervenu pour s’enquérir des nouvelles et les militaires ont rétorqué, « qui est-il pour poser toutes ces questions » ? et la copieuse bastonade a commencé. Voilà la version dont nous disposons en quelques lignes. Le comportement de certains responsables de nos frères en armes est révélateur. Imaginez qu’on est demandé qu’on incendie la voiture de Steven. Passons…

Quant à votre question de savoir si le journaliste a été agressé dans l’exercice de ses fonctions, mieux est-ce que les militaires savent qu’ils passaient à tabac un journaliste, je ne saurai vous répondre.

Mais je trouve que c’est scandaleux que de telles choses puissent se passer encore dans notre pays à l’heure où le chef de l’état parle de réconciliation avec des slogans « plus jamais ça », « jamais la loi de la force ne s’exercera plus à la place de la force de la loi.

A-t-on besoin de savoir qu’un individu exerce telle ou telle profession pour ne pas être agressé. Ce serait une pure discrimination et ce n’est pas non plus la démocratie.

Gilles gbagba comme ces nombreux togolais réprimés dans le silence est un citoyen à part entière qui aspire au respect.

Comme le disait le président de journalistes pour les droits de l’homme Carlos Kétohoun sur les antennes de légende fm lors d’une émission débat, on est journaliste et on l’est 24h sur 24. Et donc nos forces de l’ordre doivent apprendre à respecter le droit de leur propre frère qui ont la chance ou la malchance de ne pas porter d’uniforme. Ses contribuables qui payent tout leur uniforme, leur botte, les gaz lacrymogènes leur salaire etc…

 Les démarches se poursuivent pour que le règne de l’impunité finisse.

Monsieur kokoriko,ne trouvez vous pas ambigue qu’un commandant de la gendarmerie tienne ces propos et que le chef de l’état ne dit rien, que le premier ministre se taise, que le porte parole du gouvernement ne ponde aucun communiqué, que le conseil des ministre fait un black out total alors que les communiqués et réactions des associations de défense des droits de l’homme ne cessent de fustiger ce genre d’attitude surtout à la veille de 2010 avec le contentieux de 2005 et son cortège de victimes ?

J’espère avoir répondu à vos préoccupations.

Il est temps que le togo cesse ces pratiques , il est temps que certains individus arrêtent de se comporter comme s’ils avaient le droit de vie et mort sur de pauvres citoyens parceque le bon dieu même, seul détenteur de tout n’abuse de son pouvoir.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :