Faure Gnassingbé et la prise de la pierre sacrée.

10 09 2009

pierreNous sommes en périodes estivales et le Togo comme chaque année,  à pareil moment célèbre ses fêtes traditionnelles. Occasions de retrouvailles entre les fils qui partagent les  mêmes traditions à travers la revalorisation de nos us et coutumes.

Après donc, Agbogbozan, Ayizan, D’pontre et bien d’autres, le peuple Guin célèbre la prise de la pierre sacrée et comme on s’y attendait, Faure Gnassingbé et sa bande se sont transportés sur les lieux sans doute pour dire aux peuples Guins qu’il est avec eux.

(f.gnassingbé)

(f.gnassingbé)

Et d’ailleurs depuis quelques temps, le président proclamé du Togo, ne manque aucune occasion pour aller à Aného, soit pour voir les chefs traditionnels ou assister à une messe. Tous les moyens et tous les prétextes sont bons pour y aller et pour distribuer des espèces sonnantes et trébuchantes.

Pour rappel, en 2005, l’année qui a vu Faure venir  au pouvoir avec son cortège de 500 à 1000 morts, la ville d’Aného constitue l’un des épicentres des violences et plus dramatique, c’est à Aného que le chef a été jeté dans la rigole, sacrilège ont crié en ce temps les adeptes des religions africaines et les dieux du continent à ce qu’il paraît.

Et donc quand le fils du père se transporte dans cette localité et qu’on lui déroule le tapis rouge, les togolais ne comprennent pas nos chefs traditionnels, nos fameux garants des us et coutumes. Vraiment, l’argent peut tout acheter… Lire le reste de cette entrée »