Togo, un Ouaga de plus pour l’opposition.

30 12 2009

(b.compaoré)

Les dernières discussions de  Ouagadougou sous l’égide du facilitateur blaise Compaoré ont accouché d’une souris.

Le RPT, reste camper sur sa position de voir les élections présidentielles se faire au mode de scrutin uninominal à un tour.  L’opposition martèle que les prochaines joutes électorales vont se faire aux deux tours conformément à la constitution de 1992 que le Togo s’est donné. Constitution que le RPT a toilettée et taillée sur mesure en 2002 pour permettre à Gnassingbé 1er de briguer infiniment et impunément la magistrature suprême.

Le débat s’animait, chaque tendance tirait la couverture de son côté, ce qui est de bonne guerre en politique, quand les togolais ont eu écho de ce énième Ouagadougou. Certains ne s’attendaient pas un miracle. Pour eux,le facilitateur roule pour le pouvoir togolais. Et d’autres lui accordaient le bénéfice du doute, arguant le mini accord qui a fait assouplir les conditions d’éligibilité qui permettent au leader de l’UFC Gilchrist Olympio d’être dans la course pour 2010. Lire le reste de cette entrée »





2009 en chiffres

30 12 2009

(carte du monde)

76

  journalistes tués (+26% par rapport à 2008)

    33    journalistes enlevés

  573    journalistes arrêtés
1456    agressés ou menacés
  570    médias censurés
  157    journalistes ont fui leur pays

      1    blogueur mort en prison

  151    blogueurs et Net-citoyens arrêtés
    61    agressés

    60    pays touchés par la censure d’Internet

  2008  2009 Evolution
Journalistes tués     60     76 + 26 %
Journalistes arrêtés   673    573 –  14 %
Journalistes agressés ou menacés   929   1456 + 56 %
Médias censurés   353     570 + 61 %
Journalistes enlevés     29       33 + 13 %
Blogueur tué       1        1  
Blogueurs et Net-citoyens arrêtés     59     151 + 155 %
Blogueurs agressés     45        61 + 35 %
Pays touchés par la censure du Net     37        60 + 62 %

 

Reporters sans frontières a pris en compte les cas où le lien entre la profession de la victime et l’incident est soit établi, soit hautement probable. Les chiffres indiqués recensent les affaires dont l’organisation a eu connaissance, excluant celles pour lesquelles les victimes ont volontairement gardé le secret, souvent pour protéger leur sécurité.. Pour autant, le bilan présenté pour l’année 2009 repose sur la même méthodologie que les années précédentes, rendant possible une comparaison. Lire le reste de cette entrée »