Togo, la campagne électorale se poursuit.

21 02 2010

07 candidats sont en lice pour le scrutin du 04 mars prochain.

Faure Gnassingbé du RPT, Brigitte adjamagbo Johnson de la CDPA, le parti du professeur Léopold messan gnininvi, Nicolas Lawson du PRR, bassabi kagbara du PDP, me yaovi agboyibo du CAR, agbéyomé kodjo d’OBUTS et jean pierre Fabre de l’UFC.

Dès les premières heures du lancement de la campagne, Faure Gnassingbé n’a pas perdu une seule minute.les affiches toutes catégories sont assez visibles à Lomé la capitale, le siège du parti s’anime de jour comme de nuit. Le parti au pouvoir a choisi de faire une campagne décentralisée. Tous les barons, ministres et cadres du parti battent campagne, chacun dans sa localité pour le fils du père. Faure Gnassingbé ouvrait lui-même les hostilités le jeudi dernier à atakpamé, ville épicentre des violences postélectorales de 2005.

Dans son adresse aux populations de la localité, Faure Gnassingbé menace de sévir en cas de violences.

Mais l’opinion est étonnée de ce discours et se pose beaucoup de questions.

La solution est simple. Si les élections sont organisées dans la transparence, il n’y aurait pas violence. C’est aussi simple que bonjour.

Autre constat, le sigle et le symbole du RPT sont rares sur les affiches, t shirts, foulards, du fils du père. Un confrère disait à juste titre que finalement Faure Gnassingbé est en campagne contre son propre camp.

L’opposition a pris le train en marche. Elle réclamait de meilleures conditions de transparence avant de se jeter dans l’arène ce week-end. Tout le territoire est occupé par les candidats, la fièvre jaune comme disent certains togolais commencent par animer les populations. Allusions faite à la couleur fétiche de l’UFC avec son candidat jean pierre Fabre qui opte pour une campagne de cinkassé à Lomé. Soutenu par le FRAC  le front républicain pour l’alternance et le changement, une coalition de 05 partis de l’opposition.

Les rouges sont également en effervescence, le CAR et son candidat maître agboyibo sont sur le terrain depuis hier que le bélier a lancé pour ouvrir sa campagne son dernier ouvrage gouvernance politique et sociale en Afrique, 20 ans après le sommet de baule, le cas du Togo.

Bassabi kagbara et Nicolas Lawson font de leur mieux pour séduire l’électorat de même que le patron de OBUTS messan agbéyomé kodjo.

Brigitte adjamagbo ne démérite pas, elle bat campagne avec un programme bien établi qui prend en compte les coins et recoins du pays.

Seul hic, l’ooposition a été incapable de dégager une candidature unique et va en rangs dispersés à cette élection.

La campagne prend fin le 02 mars prochain, les togolais votent le 04 mars.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :