Le candidat Yaovi Agboyibo.

22 02 2010

(agboyibo y.)

Me Yaovi Agboyibo fait partie des figures emblématiques de la lutte démocratique au Togo. Classé parmi les opposants modérés, le bélier noir comme l’appelle ses intimes réclame le rang de numéro 2 de l’opposition togolaise après Gilchrist Olympio, le leader de l’union des forces de changements.

Député indépendant à l’assemblée nationale sous le règne du parti unique, me agboyibo avait réussi à convaincre Gnassingbé Eyadema, d’accepter la création en 1987 de la commission nationale des droits de l’homme.

Bâtonnier de l’ordre des avocats du Togo, membre du comité pontifical justice et paix au Vatican et de la sous-commission des droits de l’homme de l’ONU, me Agboyibo réussi également à négocier avec Eyadema une amnistie générale pour les exilés togolais et une charte sui donne une exixtence légale aux regroupements politiques. Lire le reste de cette entrée »





Qui est faure Essozimna Gnassingbé?

22 02 2010

(gnassingbé f.)

Né le 06 juin 1966, Faure Gnassingbé fait ses études en économies et gestion à l’université paris dauphine et obtient son MBA à l’université Washington. Elu député sous l’étiquette du parti au pouvoir, le rassemblement du peuple togolais (RPT), puis ministre des mines et des télécommunications en juillet 2003, il succéda à son père Gnassingbé Eyadema, à la mort de ce dernier le 05 février 2005, à la faveur d’un coup d’état constitutionnel avec la complicité de l’armée avant de renoncer sous la pression de la communauté internationale à poursuivre le mandat de son père.

L’ordre constitutionnel rétabli, des élections sont organisées.

Faure Gnassingbé est proclamé président à la suite d’un scrutin contesté par l’opposition le 24 avril 2005 avec plus de 60% des voix. Lire le reste de cette entrée »





A la découverte des candidats à la prochaine présidentielle.

22 02 2010

(adjamagbo b.)

Brigitte Adjamagbo.

Seule femme dans la course pour la présidentielle, Kafui Brigitte Adjamagbo Johnson débute sa carrière politique aux lendemains du soulèvement populaire du 05 octobre 1990 pour l’avènement de la démocratie dans la convention démocratique des peuples africains (CDPA) du professeur Léopold Messan Gnininvi. Partisane du slogan démocratie d’abord, multipartisme après, Brigitte Adjamagbo siègera très brièvement au haut conseil de la république(HCR) avant d’être nommée ministre du bien être social, des droits de l’homme et de la solidarité nationale dans le premier gouvernement de transition. Lire le reste de cette entrée »