Encore une première au Togo, le parti d’Agbéyomé dissout.

25 06 2010

(aggéyomé k.)

 

Le Togo vient encore de s’illustrer comme un pays atypique. Le tribunal de Lomé vient de prononcer la dissolution du parti de l’ancien premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS).

 A compter de ce jour quiconque prononcera le nom du parti ou arborera l’emblème de ce dernier s’expose à des sanctions. Ainsi peut se résumer la décision complètement tirée par les cheveux du président du tribunal Sogoyou Pawélé, celui là même qui a déjà envoyé en prison monsieur Agbéyomé en 2005.

 Malgré la piètre prestation du conseil des plaignants Vidada et Codjié, qui devraient se réjouir en ce moment s’ils ont perdu toute conscience comme leur mentors qui les ont poussé dans cette voie, ou le regretté d’avoir entrepris cette action tout juste parce que le parti a décidé de ne pas aller à la mangeoire.

 C’est maître N’djélé qui a donc « gagné le procès ». Ce qui était prévisible, vu la nature hautement politique du dossier.

Une véritable histoire à dormir debout que l’avocat à la solde de l’exécutif qui forcément a tiré les ficelles s’est efforcé à défendre. Une argumentation qui a fait sourire plus d’un dans la salle du palais de justice.

 Maitres Zeus Ajavon et martial Akakpo qui ont bien défendu le dossier n’ont eu gain de cause, parcequ’au Togo, la justice fonctionne à double vitesse et est à la solde du pouvoir exécutif.

La justice togolaise ne se modernise pas, elle obéit au doigt et à l’œil du puissantissime RPT qui régente le pays depuis plus de 40 ans, où ceux qui sont censés dire le droit donne l’impression d’être facilement phagocytable à coup d’espèces sonnantes et trébuchantes.

Un véritable cancer pour un pays qui se veut démocratique et qui crie sur tous les toits, apaisement, réconciliation et fait exactement le contraire à l’interne. De la voyoucratie tout simplement. Voyoucratie que cautionne la communauté internationale qui investie des centaines de millions dans cette fameuse modernisation. Et ces avocats,  doivent rentrer le soir à la maison annoncer à leur femme et enfant qu’ils ont gagné un procès. Quelle éducation pour la progéniture ? Quel exemple pour les générations à venir ?

 Tordre le coup à la vérité et au droit est devenu un sport national pour certains praticiens  de ce noble métier.

 Ce procès reste historique car de mémoire de togolais, c’est la première fois qu’un parti est dissout avec des arguments fallacieux, dissout malgré la reconnaissance légale de ce parti par la cour constitutionnelle qui est la plus haute juridiction du pays.

Le Togo vient de démontrer une nouvelle fois que rien n’a changée dans ce pays. Les droits de l’homme constamment violés, la liberté d’expression foulée au pied.

Un pays où certains citoyens se permettent tout. Tuer, frappés, marginalisés d’autres parce qu’ils ont amassés suffisamment l’argent du pays  grâce au pouvoir en place et cette position sociale font d’eux des dieux qui ont le droit de vie et de mort sur d’autres togolais grâce à qui ils des richissimes aujourd’hui sans aucun effort.

Vraiment dommage que Faure Gnassingbé donne une image aussi négative de lui qui rappelle de très mauvais souvenirs aux togolais qui ont connu Gnassingbé Eyadema et ces citoyens ont des raisons de dire aujourd’hui tel père, tel fils ou plutôt le fils est pire que le père.

Car au cours de son long règne de 38 ans, Gnassingbé père n’a eu à dissoudre aucun parti pas même l’UFC qui lui donnait de l’insomnie.

Comment les togolais peuvent ils vivent dans l’apaisement avec cette politique de la répression et de l’oppression ?  avec ces centaines de forces de l’ordre qui ont bouclé les abords du palais de justice ce vendredi ? Alors que le procès est public ? Il faut être au Togo pour le voir.

Comment peut on prétendre réconcilier les togolais où les oppresseurs disent clairement aux institutions qu’ils en sont au dessus ?

Des jours difficiles se profilent à l’horizon pour ce petit rectangle de pays.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :