Puis n’jawé, un homme un combat.

21 07 2010

L’Afrique continue de s’étonner devant la brutale disparition de l’icône de la presse et surtout de la liberté d’expression sur le continent et qui a exporté cet engagement au-delà des frontières africaines.

Il a traversé le monde, prêché, travaillé et témoigné qu’il est un véritable apôtre de la liberté. Un homme libre dans tous les sens du terme, qui ne s’en cachait ni ne s’en privait à chaque fois que les prédateurs de cette liberté lui laisse une petite parcelle, il en profitait pour porter la voix des sans voix.

Et crier sa la rage à l’endroit de ces voyous assis à la tête de nos états et se comporter comme s’ils avaient le droit de vie et de mort sur chaque citoyen.

Puis est le genre de personne que nos  chefs d’états champions en matière de violation des droits de l’homme, de dictature, de coup d’état, bref de tous les maux dont souffre l’Afrique n’aiment pas trop.

Un homme qui ne mâche pas ces mots, qui jouit d’un gabarie et d’une corpulence d’influence  et d’une tête bien pleine, tout le prototype à faire courber l’échine à ces monstres qui la plupart du temps n’ont pas grand-chose dans la cervelle. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Togo. Commission Vérité-Justice : marche solitaire du RPT ou impossible réconciliation sous l’empire des ténèbres.

21 07 2010

(msgr, nicodème barrigah)

L’idée d’une CVJR est noble et agréable. Seulement, pour qu’un pays fasse des avancées sur cette voie après des années de dictature, il lui faut absolument un changement majeur porté par des figures nouvelles dans son paysage politique, économique et social, paysage dans lequel les responsables des crimes sont écartés et affaiblis (désarmés), leurs institutions éradiquées et leurs réseaux démantelés. C’est ça, le minimum qui doit être acquis par les victimes et survivants des atrocités avant qu’ils n’explorent – à leur convenance – une Commission Vérité-Justice et Réconciliation parmi les options disponibles. Lire le reste de cette entrée »





Des expositions coloniales au défilé du 14 juillet.

14 07 2010

Des expositions coloniales anciennes dont le but était de montrer au contribuable français la grandeur de son pays par l’immensité de l’empire étendu sur tous les continents, aux peuples les plus divers, la réussite de l’œuvre salvatrice et civilisatrice accomplie par des citoyens francais ( conquérants, explorateurs, commerçants, administrateurs, militaires ) à travers le monde, de justifier ainsi la colonisation à ses yeux…à la participation des armées des anciennes colonies d’Afrique « noire », quel progrès ! Quelle évolution ! Quelle formidable rupture par rapport au passé et quelle invention originale et nouvelle dans les rapports entre la France et ses anciennes colonies ! Et d’abord, pourquoi les expressions „anciennes colonies françaises », „anciennes possessions françaises »…reviennent-elles sans cesse ? C’est surtout une question de mentalité ! L’histoire se déroule donc en France en 2010 ! Dans une France, toujours malade de ses anciennes colonies, qui a voté une loi sur les aspects positifs de la colonisation, avant d’y renoncer. Lire le reste de cette entrée »





Togo, violation des droits de l’homme, le laxisme des associations.

12 07 2010

Depuis la présidentielle du 04  mars 2010, la situation des droits de l’homme ne ce cesse de dégrader. Les associations de défense des droits de l’homme se comptent par dizaines voire centaines mais leur silence est plus que coupable vue la situation dégradante des droits de l’homme.

(un togolais blessé par balles à agoè en juin 2010)

Le HCDH, le CACIT, l’ATDH, l’ATDPDH, la CTDDH, la LTDH et bien d’autres doivent dépasser le simple cadre des communiqués et déclarations aux médias pour initier de véritables lobbyings auprès des associations sœurs de la sous région et au-delà des frontières africaines.

Trop de répressions, d’emprisonnements sans aucune procédure et sans aucun procès, trop de morts, trop d’intimidations, trop de tortures ne peuvent pas être érigés en normes au nez et à la barbe des organisations des droits de l’homme. Lire le reste de cette entrée »





Togo, une victime de RéDéMaRe exprime son désarroi.

12 07 2010

rencontré ce dimanche de finale de la coupe du monde, monsieur A.T semble complètement abattu par cette décision du gouvernement de suspendre les activités  du Réseau pour le Développement de la Masse sans
Ressources (RéDéMaRe) et toutes les structures analogues. raison invoquée la société opère sans agrément du ministère de l’économie et des finances mais a un récépissé du ministère du commerce dans le domaine de l’import export. pour cette victime, l’état devrait opter pour le dialogue plutôt que d’user de la force en fermant la structure et en gelant les comptes de cette dernière.

« si c’était à refaire, je le referai car l’état à failli. au togo, on s’attaque trop aux conséquences sans se demander ce qui amène les gens a investir dans ces sociétés. a t-il pesté. »

Monsieur vous faites partie de ce qu’on peut appeler les victimes de RéDéMaRe, comment et pourquoi vous avez adhéré à cette société et à quelle échelle ?

RéDéMaRe est une société en quelque sorte de micro finance dont j’ai appris l’existence de la part de mes connaissances. J’ai adhéré à hauteur de 470000 FCFA pour arrondir la fin du mois étant donné que le revenu du commun des togolais ne lui permet pas de joindre les deux bouts.

En réalité la société présente plusieurs produits, donc 470000 c’est pour le loyer, il y a possibilité de couvrir son loyer mensuel.

Les 470000 sont en deux volets, 420000 pour la souscription proprement dite et 50000 pour l’adhésion dans la société. Avec ce montant j’ai un frais de loyer de 75000 tous les mois.

Et cela a été effectif jusqu’à maintenant ?

Jusqu’à présent il n’y a aucun problème, il y a 03 mois que je suis membre et je suis rentré en possession de mes trois mensualités.

Est-ce que vous êtes censé avoir ces mensualités à l’infini ? Lire le reste de cette entrée »





Togo, Tiken a chanté et parlé.

6 07 2010

Comme annoncé, le concert de l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly a tenu ses promesses. Venu pour la seconde fois à Lomé, après un bref passage à Cotonou, le show de Lomé a comblé toutes les attentes de ces milliers de spectateurs qui ont fait le déplacement le samedi 03 juillet 2010 au Palais des Congrès de Lomé.

Prévu pour démarrer à 16 du samedi 03 juillet au Palais des Congrès de Lomé, le concert du « guerrier », Tiken Jah Fakoly, a accusé un grand retard.

Tout commença vers 23h, avec en avant-première des artistes togolais dont Kézita et le groupe 100 Papier. Des passages époustouflants et émouvants de ces jeunes talents dans une chorégraphie hors pair.

Vint le moment tant attendu, dans les encablures de minuit moins, la sortie de la « voix des sans voix », Tiken Jah. Dans son accoutrement de scène, le boubou mandingue sur un pantalon de soldat avec des bottes aux pieds.

L’artiste a tout d’abord présenté ses excuses au public pour le grand retard accusé et a promis que cela ne se reproduira plus. Tout le répertoire de l’artiste a été revisité, pour le grand bonheur du public qui chantait en chœur.

Les tubes comme : « Quitte le pouvoir, Soundiata Keita, la Franceafrique, Ouvrez les frontières, Tonton d’América, Un Africain à Paris… » Ont emballé le public.

Loin de donner que du plaisir aux mélomanes, Tiken a également fait passer des messages conscients, sa vision pour une nouvelle Afrique plus forte, unie et plus indépendante. Pour Tiken , « ceux qui ont réclamé la vraie copie de l’indépendance de nos pays ont été tous assassinés ». Il a ensuite appelé la jeunesse africaine à se réveiller et prendre son destin en main, car selon lui, « « s’il y a Barack Obama aujourd’hui au pouvoir, c’est parce qu’il y avait des gens comme Martin Luther King, Malcom X… »

C’était la grande communion entre ce nombreux public et l’artiste, dans une ambiance aux musiques très engagées et accusatrices, le tout dans un décor aux couleurs jaune, rouge et vert, les couleurs de la « positive vibration ». Lire le reste de cette entrée »





Togo, les syndicats au service du parti au pouvoir.

5 07 2010

Le bon sens a quitté le coeur de bons nombres de togolais depuis plusieurs années mais l’hypocrisie, un autre défaut qui nous a été inculqué en même temps que notre éducation mouton font qu’il est difficile de distinguer assez rapidement les bons grains des mauvais.

Mais depuis que le grand masque gilchrist olympio et compagnie est tombé, le paysage s’éclaircit davantage et les togolais ne sont pas au bout de leurs surprises.

D’autres personnes vont montrer leur trahison au grand jour au fil des jours et des semaines.

Le constat est là, tout le monde sait que les syndicats au Togo que de nom. Mais alors pourquoi voudraient ils démontrer le contraire en lançant un préavis de grève? Pourquoi ne sont ils pas restés dans leur tour d’ivoire et la boucler comme à leur attitude? Qui leur a demandé de sortir aux lendemains des manifestations simultanées et spontanées les 22 et 23 juin dernier qui a pris presque tous les quartiers de Lomé et environs à la suite de l’augmentation du prix des produits pétroliers?

Si les conducteurs ne se sont pas soulevés contre l’augmentation du carburant, les syndicats allaient-ils lever le petit doigt? Lire le reste de cette entrée »