Puis n’jawé, un homme un combat.

21 07 2010

L’Afrique continue de s’étonner devant la brutale disparition de l’icône de la presse et surtout de la liberté d’expression sur le continent et qui a exporté cet engagement au-delà des frontières africaines.

Il a traversé le monde, prêché, travaillé et témoigné qu’il est un véritable apôtre de la liberté. Un homme libre dans tous les sens du terme, qui ne s’en cachait ni ne s’en privait à chaque fois que les prédateurs de cette liberté lui laisse une petite parcelle, il en profitait pour porter la voix des sans voix.

Et crier sa la rage à l’endroit de ces voyous assis à la tête de nos états et se comporter comme s’ils avaient le droit de vie et de mort sur chaque citoyen.

Puis est le genre de personne que nos  chefs d’états champions en matière de violation des droits de l’homme, de dictature, de coup d’état, bref de tous les maux dont souffre l’Afrique n’aiment pas trop.

Un homme qui ne mâche pas ces mots, qui jouit d’un gabarie et d’une corpulence d’influence  et d’une tête bien pleine, tout le prototype à faire courber l’échine à ces monstres qui la plupart du temps n’ont pas grand-chose dans la cervelle. Lire le reste de cette entrée »





Togo. Commission Vérité-Justice : marche solitaire du RPT ou impossible réconciliation sous l’empire des ténèbres.

21 07 2010

(msgr, nicodème barrigah)

L’idée d’une CVJR est noble et agréable. Seulement, pour qu’un pays fasse des avancées sur cette voie après des années de dictature, il lui faut absolument un changement majeur porté par des figures nouvelles dans son paysage politique, économique et social, paysage dans lequel les responsables des crimes sont écartés et affaiblis (désarmés), leurs institutions éradiquées et leurs réseaux démantelés. C’est ça, le minimum qui doit être acquis par les victimes et survivants des atrocités avant qu’ils n’explorent – à leur convenance – une Commission Vérité-Justice et Réconciliation parmi les options disponibles. Lire le reste de cette entrée »