Et de 15 pour le FRAC et alliés.

5 07 2010

Les abonnés des marches de revendications de la victoire de jean pierre Fabre ont encore répondu massivement à l’appel du front républicain pour l’alternance et le changement et ses alliés que sont le parti des travailleurs de Claude Améganvi et l’ex OBUTS d’Agbéyomé Kodjo, parti dissout il y a quelques jours par le tribunal aux ordres du pouvoir exécutif.

Contrairement à ce que certains journalistes proches du pouvoir soutiennent quand à l’affluence qui ne serait plus celle des premiers jours, le constat est là

Le FRAC a ses inconditionnels, donc une foule statique qui augmente à chaque crise politique et social comme sait le faire le duo Faure Gilchrist, ou Faure d’une part et Gilchrist de l’autre.

Et connaissant le malaise qui gangrène le pays, les marches hebdomadaires devenues rituelles ne peuvent désemplir car les bourdes et gaucheries le couple Gilchrist Faure va en offrir en quantité industrielle aux togolais et donc ce mouvement à de quoi s’alimenter longtemps ou du moins, tout au long de ce quinquennat du fils du père qui promet  bien de surprises. Lire le reste de cette entrée »





Aladjou Agouta: »l’ATC appelle la population consommatrice a observé la grève ».

2 07 2010

l’association des consommateurs du togo, est la seule à maintenir la grève de ce vendredi. L’ATC se dit étonnée de l’attitude des centrales syndicales qui au lieu d’obtenir le retrait de la décision du gouvernement d’augmenter le prix des produits pétroliers avant toute négociation, va discuter contre toute attente d’une réduction.

à quelques heures du début de la grève, nous avons rencontré le secrétaire général de l’ATC qui nous dit les raisons de maintien de la grève et les menaces qui pèsent sur eux.

Aladjou agouta pourquoi la grève a été ajournée ?

 

La grève n’est pas ajournée au niveau de l’ATC, nous avons appris vers les 10 heures que l’intersyndicale aurait décommandé la grève, ce que nous déplorons puisque ce n’était pas les consignes au niveau de la plateforme, au départ on était parti ensemble dans la solidarité, pour une fois réclamer les droits des consommateurs togolais, de la population togolaise. Ensemble on devait mener une action commune pour signifier aux autorités le degré de précarité dans lequel vivent les togolais, la pauvreté, la cherté de la vie. Ce qui est une occasion pour solliciter leur regard. Et donc il fallait une action concertée, ce que nous avons entrepris avec eux, mais on a remarqué entre temps qu’une astuce avait été trouvée de discuter avec eux dans le cadre du dialogue social, donc sans nous, « n’étant pas des travailleurs ».

Nous ne sommes dans ce dialogue, donc ils ont discuté avec le gouvernement.

Vous voulez dire que vous n’étiez à aucune discussion ?

On y était pas associé et c’est l’intersyndicale à qui nous faisons confiance qui menait les discussions. Mais nous avons été surpris parce qu’au lieu d’aller réitérer les vœux de la population qui souhaite qu’on retire la décision, les syndicalistes ont commencé par négocier une diminution de prix. C’est là où ils sont tombés dans le piège du gouvernement. Entre temps, ils étaient partis pour obtenir une diminution de 40 francs, le gouvernement avait refusé. On est revenu au niveau des syndicats de base et des consommateurs pour voir quelle attitude adoptée. Et les gens ont été clairs à la CNTT. Ils ont dit, on ne vous a pas envoyé pour négocier une réduction de prix mais plutôt demander au gouvernement de retirer sa décision d’augmentation du prix des produits pétroliers avant toute négociation. Lire le reste de cette entrée »





Thierry Froger dévoile ses intentions. Il tombe très mal sans doute.

1 07 2010

(t.froger)Embauché à la tête des Eperviers dans des conditions obscures, grâce à l’entregent d’agents de joueurs cupides et zélés qui ont pris en otage l’équipe nationale d football, M. Froger a eu l’intelligence de refouler des confrères comme des pestiférés.

La scène s’est passée le samedi 25 juin au stade municipal de Lomé. Attirés par ce qui devait être la dernière séance d’entraînement de l’équipe nationale, des confrères journalistes, croyant faire leur métier, se sont approchés du technicien français à la fin de l’entraînement pour recueillir des informations auprès de lui. Mal leur en a pris.

Le Français les refoula avec mépris, d’un geste violent de la main, comme pour dire « allez vous faire foutre » Lire le reste de cette entrée »





G8. Le temps n’est plus aux promesses, il faut des actions audacieuses.

1 07 2010

Amnesty International salue le rapport du G8 intitulé « Muskoka – Compte-rendu des activités » et l’engagement des pays du G8 à accroître la transparence et faire progresser l’obligation de rendre des comptes en ce qui concerne leurs efforts individuels et collectifs en vue d’atteindre les objectifs du développement. Nous saluons aussi la contribution des pays du G8 au soutien des efforts mondiaux en faveur des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Toutefois, alors que l’échéance approche, il existe un réel danger que les OMD ne soient pas atteints dans plusieurs domaines.

 Amnesty International considère que les engagements en matière de droits humains – et le devoir de tous les gouvernements de tenir ces engagements – doivent être placés au cœur des Objectifs du millénaire pour le développement pour tenir les promesses faites dans la Déclaration du Millénaire. Pour les personnes vivant dans la pauvreté, la coopération et l’assistance internationales peuvent jouer un rôle crucial pour assurer la réalisation de niveaux minima en matière de droits économiques, sociaux et culturels.

Le rapport d’évaluation fournit un compte-rendu de la contribution du G8 aux progrès réalisés dans plusieurs domaines clés du développement, tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement. Bien que constituant un pas dans la bonne direction, l’obligation de rendre des comptes pour  les engagements pris dans le domaine du développement doit s’inscrire dans un cadre privilégiant le respect des droits humains. Lire le reste de cette entrée »