Déclaration de la LTDH, du CACIT et de l’ACAT-Togo suite aux propos négationnistes tenus par le Président de l’Assemblée nationale

21 09 2010

Dans sa parution n°76 du 16 septembre 2010, le bimensuel « Tribune d’Afrique » a accordé une interview à M.Abass Bonfoh, Président de l’Assemblée Nationale et ancien président de la République par intérim. Parlant des cas de décès intervenus suite aux évènements malheureux que le Togo a connus avant, pendant et après la présidentielle de 2005, M.Bonfoh déclare : «  Même quand vous racontez qu’il y a eu des morts au Togo, quels morts, où ont t-il été enterrés et qui s’en était plaint ? Ce ne sont que des histoires auxquelles je ne crois pas, parce que je n’ai rien vu de la sorte, pas un seul mort… Qu’on nous montre les morts ou les fausses communes dans lesquelles ils sont enterrés. Je n’ai vu aucun cadavre… ». Lire la suite »





Séquestration, intimidation, bastonnade, le pouvoir de Faure renoue avec les vieilles habitudes.

21 09 2010

En remplaçant son père Gnassingbé Eyadema à la tête du Togo et pour répondre à ceux qui le comparent à juste titre à son géniteur, Faure Gnassingbé rétorquait, lui c’est lui, moi c’est moi.

(la main en lambeau d'un journaliste par les civils munis d'armes blanches)

Comme pour dire qu’il n’a rien avoir avec le dictateur mais comme un chien donne naissance à un chien et non à un chat Faure Gnassingbé est rattrapé par les évènements et par son hypocrisie.

Lui c’est lui, moi c’est moi veut dire en réalité je suis pire que mon papa chéri.

Depuis la mascarade du 04 mars, la situation socio politique s’empire de jour en jour. Et pour toute réponse à l’endroit des contestataires, la méthode forte. Pendant que le fils du père parle de réconciliation on en est encore à bastonner les citoyens, à les pourchasser tel dans un rallye, à les traquer, à les arrêter et leur moto avec, à séquestrer les leaders. Lire la suite »





Massacre de plus de 400 Togolais en 2005.

16 09 2010

Abass Bonfoh renvoie la balle dans le camp de Faure Gnassingbé

« Je n’ai vu aucun cadavre et je crois que les poursuites doivent commencer par George Bush », dixit l’ex-président de la République par intérim et actuel président de l’Assemblée nationale, Abass Bonfoh, dans une interview accordée à notre confrère « Tribune d’Afrique ». Sur toute la ligne, l’ancien formateur des muscles a fait preuve d’un négationnisme en niant la réalité, malgré la présence de faits flagrants. En plus, il renvoie la balle dans le camp de Faure Gnassingbé, bref président par intérim imposé en février 2005 par un quarteron d’officiers et actuel président de la République. Lire la suite »





La répression encore et toujours.

14 09 2010

Un samedi bien chaud à Lomé, les gaz ont sifflé et plu  telle une pluie à Bè et encablures. Les forces de sécurité ont usé et distribué des grenades comme des friandises pour disperser les populations de Bè et environs ou pour le plaisir de lancer ces grenades dont les hommes habillés sont friands en tout cas c’est l’impression qu’ils donnent.

Ils en ont arrêtés, motos et personnes, au moins trois blessés. Et figurez vous que les gaz ont été lancés dans l’enceinte de la croix rouge  que des gens ont loué pour une sortie de deuil. Et l’autre information à en croire  les victimes le médecin à l’hôpital  de Bè a refusé de les soigner sous prétexte qu’elles  sentent trop du lacrymogènes. L’élément sonore est à notre niveau les auditeurs de fenêtre sur l’Afrique pourront l’écouter très prochainement.

(dans l'enceinte de la croix rouge)

Ce 11 septembre encore avant même que jean pierre Fabre ne vienne sur les lieux la gendarmerie et la police ont distribué les gaz  comme des petits cadeaux de fin d’années. Lire la suite »





Désinformation, contre-vérités et fausses accusations. Pure invention du RPT/AGO.

12 09 2010

Aujourd’hui 11 septembre, 2010, les services de renseignements togolais ont abusivement utilisé la date « anniversaire- douleur » des Etats-Unis pour monter un de leurs coups fumants sans feu.

1. INVENTION DU COMPLOT IMAGINAIRE

Comme à leur habitude, les services de renseignements du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), assistés de ceux des Amis de Gilchrist OLYMPIO (AGO) ont choisi la méthode de l’invention du complot imaginaire. Comme le faux coup d’Etat n’était pas ici possible, les services de renseignements ont inventé ou associé purement et simplement des faits, pour neutraliser les adversaires politiques gênants, dont Agbéyomé KODJO, Président de OBUTS et Coordinateur national provisoire du Collectif pour la Vérité des Urnes (CVU), afin de l’empêcher de participer à la 23ème marche de contestation des élections frauduleuses du 4 mars 2010 au Togo. Lire la suite »





togo, les prochains jours vont être mouvementés.

11 09 2010

Des lendemains mouvementés ou une mobilisation nationale, tel  est le mot d’ordre du GRAVEDESC, le groupe de réflexion et d’action contre la vie chère et pour les droits économiques sociaux et culturels au Togo qui reprend ainsi  les aspirations du peuples en matière de revendication sociale après la démission voulue et entretenue par nos centrales syndicales qui donnent l’impression d’être aux ordres du pouvoir en place.

Bientôt trois mois après l’augmentation du prix des produits pétroliers et ses mouvements d’humeur et son cortège de mort, de blessés et d’arrestations et les syndicats ne font rien et c’est la raison pour laquelle le GRAVEDESC monte au créneau pour dénoncer avec véhémence le silence du gouvernement malgré la misère ambiante. Lire la suite »





Gilbert Houngbo déjà deux à la primature.

11 09 2010

C’est en effet le 07 septembre 2008 que Gilbert Houngbo a été présenté aux togolais comme l’oiseau rare puisqu’il a été déniché dans le cercle onusien un peu comme un certain Eugène Adoboli. On se rappelle que dans son programme de gouvernance devant le parlement l’ex monsieur Afrique du PNUD a promis changer le quotidien des togolais au bout de 06 mois, deux ans viennent  de s’écouler et les togolais sont toujours dans le statu quo. Les infrastructures  sont dans un état piteux, Gilbert n’y a apporté qu’une touche latérite avec des conséquences néfastes sur la santé des populations.

Sous Houngbo les togolais meurent toujours de morsure de serpent, le personnel de santé réclament toujours des arriérés, le chu Tokoin  n’a toujours pas de scanner. Lire la suite »