Meeting des AGO à Aflao Sagbado : Gilchrist Olympio et ses ouailles proprement conspués.

21 10 2010

Le chef canton taxe Jean-Pierre Fabre et les siens de …voyous ! La banlieue-Nord-Est de Lomé a reçu dimanche la visite d’un hôte encombrant, il s’agit de l’Antéchrist Gilchrist Olympio. L’ex « opposant historique » était en effet à Aflao Sagbado dans l’après-midi pour animer un « meeting de sensibilisation ». Il signait aussi son retour sur le terrain, avec le contact des populations, sport auquel il était habitué durant son séjour dans le jardin d’Eden. Avouons que cela doit lui manquer, les bains de foule.

Ce qui était annoncé comme le grand retour n’a été qu’un fiasco. Les gongonneurs du « Maréchal » ont cru voir des « foules de gens » venir l’écouter. A certains qui parlent de plusieurs centaines de personnes s’adjoignent d’autres qui évoquent des milliers, toute cette peine juste pour faire croire aux naïfs que l’homme vaut encore son pesant d’or. Mais à se fier aux images montrées sur les chaînes de télévision de ses nouveaux amis, qui se sont fait violence pour faire des plans larges, ce serait abusif de parler de foule. En tout cas cela n’a rien à voir avec les foules que les descentes du « Leader charismatique » drainaient. On croirait un meeting d’apothéose d’« opposants confidentiels » du genre Gilbert Atsu, Gabriel Dossey-Anyron, Nicolas Lawson. Et là aussi, il aurait fallu appliquer la formule de l’« import-export » très prisée par le Rassemblement du peuple togolais (Rpt), et organiser un tournoi de football pour mobiliser les jeunes du coin. Selon des témoignages, des groupes folkloriques ont été convoyés des environs pour grossir la masse, et est cité dans cette manœuvre le chef canton d’Aflao Sagbado.

Justement le garant des us et coutumes s’est laissé aller à des dérapages verbaux. Togbui Sémékonawo à qui avait échu la parole de lancer le meeting, s’est illustré comme monsieur tout le monde. « Maintenant nous connaissons ceux qui sont les bâtisseurs de notre pays et ceux qui sont les voyous. Heureusement que les mauvaises graines se sont exclues (…). Le fils ne renie pas le père, c’est le père qui renie le fils », a-t-il lancé. Même s’il n’a pas cité de nom, c’est tout de même facile de trouver ceux à qui il faisait allusion. Les voyous dont il parle, ce sont les Jean-Pierre Fabre, Patrick Lawson, Isabelle Ameganvi et autres qui ont refusé de suivre l’Antéchrist dans la géhenne et sont allés créer un autre parti, l’Alliance nationale pour le changement (Anc), abandonnant ainsi la coquille vide à son Excellence Gilchrist Olympio. Un chef traditionnel, c’est une référence en matière de moralité, un homme au-dessus de la mêlée, vous avez dit ?

Le meeting n’avait de grand que ces genres de dérapages verbaux, les prestations en danses du terroir du « dépité » de l’Avé et les cris de désapprobation de l’assistance. En effet le al Zawahiri des AGO a joué à Kpatchavi Junior ou à Tohon stan, exécutant avec art des danses traditionnelles. Au point que nous nous sommes demandé si le bonhomme ne s’est pas par hasard trompé de vocation. « Pourquoi êtes-vous morts d’admiration ? Le gars est simplement dans son biotope. Tout est traditionnel chez lui, surtout sa façon de parler. Moi à chaque fois qu’il s’illustre, je vois en lui un excellent medium ou un maître-chanteur lors des cérémonies traditionnelles », se gausse un confrère comme pour remettre en cause notre extase légitime. Passons.

Gilchrist Olympio et ses lèche-botte ont cru un instant pouvoir séduire les populations en tirant à boulets rouges et en lançant des piques à Jean-Pierre Fabre et les siens qui ont refusé de prendre le train de la perdition. Mais c’est plutôt l’effet boomerang qui s’était produit. Ils étaient constamment hués par la « foule ». On pouvait même entendre les tollés en fond sonore dans les micros. Il y avait d’ailleurs de quoi inciter l’assistance à crier. Gilchrist Olympio, au lieu d’entretenir les populations sur les sujets qui les préoccupent, s’est plutôt plu à leur raconter sa vie et d’autres balivernes, le tout à travers une voix assez mourante. Le dernier militant qui s’est auto-transféré au parti lors du mercato hivernal, dans sa quête d’une passerelle pour atterrir à la très convoitée mairie de la ville de Lomé –en très forte concurrence avec le très cher Dr David Ihou qui en rêve presque toutes les nuits, même lors des siestes –, nous avons nommé Me Djovi Gally, a tenté d’élever le niveau des interventions qui étaient toutes infantilisantes, mais mal lui en prit. Sa gueule forte n’y a rien pu cette fois-ci, il a été littéralement conspué par la population. Toute la délégation a passé un sale temps, ce qui était un peu normal, la population d’Aflao Sagbado n’est pas dupe. Le peuple togolais dans son ensemble non plus.

N’en déplaise aux amis de dernière heure de Gilchrist Olympio dans la corporation, le « Maréchal » et sa bande de disciples ont été proprement conspués. A propos, à quand une caravane du Président national de la coquille vide de l’Ufc à travers la ville de Lomé, ou un meeting géant au stade Omnisport ? Pour bientôt, dites-vous ?

source: www.libertetg.com

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :