Togo, l’assemblée nationale en ébullition.

18 11 2010

Le tristement célèbre président du parlement el hadj Abass Bonfoh vient encore de s’illustrer  négativement.

(le député ouro en boubou bleu qu'on essai de retenir)

A force de refuser d’avoir une personnalité, a force de gérer l’assemblée nationale comme une épicerie, à force de se plier aux désidératas de son ami Gilchrist Olympio qui donne l’impression de plutôt être le président du parlement contre le groupe des députés de l’ANC, le parti de jean pierre Fabre, le dieu donné des togolais ou encore le musulman moderne comme la presse le surnomme ici vient de passer un mauvais quart d’heure.

Une séance plénière qui a tourné court. Monsieur Abass Bonfoh a déjà convoqué la réunion des présidents de groupes parlementaires sans informer les députés ANC. Il soutient avoir faire passer le communiqué sur les ondes des médias publics et si les députés ANC ne sont pas là ce n’est de sa faute. Comme par enchantement tout le monde était là sauf les députés pro Fabre. Pourquoi alors l’assemblée a cru devoir pour la séance plénière de ce jour appeler la veille l’assistant parlementaire du groupe ANC pour qu’il informe les députés de la plénière ? Pure amateurisme digne de quelqu’un qui n’a pas sa place là où il est.

(abass bonfoh)

Abass Bonfoh contrairement à ce que dit le règlement intérieur de l’assemblée qui permet aux députés de former des groupes parlementaires par affinités oppose une fin de non recevoir à la demande des députés fabristes de se constituer en groupe parlementaire soutenu par  des manœuvres de monsieur Olympio qui a décidé de pourrir la vie à ses anciens lieutenants avec sa coquille vide qu’est l’UFC.

Contre toute attente les 20 députés ANC y compris jean pierre Fabre  ont investi le parlement ce matin pour la plénière qui doit examiner la question du budget de l’état. Quelle mouche a piqué notre dieu donné qui lance qu’il a reçu 09 démissions des députés pro Fabre. Ces dernier ont insisté à avoir les noms de ces députés qui ont démissionné et qui ne savent pas eux-mêmes qu’ils ont démissionné.

Toute honte bue, le président de l’assemblée donne le nom de l’honorable Ouro Akpo, député de Tchaoudjo qui supplée Tchamola depuis que ce dernier à rejoint le gouvernement Gilchrist Faure.

Ouro Akpo qui est resté fidèle à la ligne du parti et qui est aujourd’hui député ANC  a failli régler à Abass Bonfoh ses comptes et c’est en catastrophe que la plénière à peine démarré n’a pu être clôturée.

Pauvre Togo, qu’as tu fais pour mériter que des gens sans niveau et sans aucune hauteur d’esprit osent diriger tes institutions ?

Rappelons que c’est le même Abass Bonfoh il y a quelques semaines qui déclarait avec cynisme et ironie qu’en 2005 il n’a vu aucun mort. Sous des cieux où l’état de droit est une réalité non seulement il démissionnerait mais surtout resterait en prison ou dans son petit le restant de ses jours.

Le ridicule ne tue pas par ici. POUAHH

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :