Togo, l’homme d’affaires Bertin Agba, transféré à la prison civile de Tsévié.

31 03 2011

(Agba Bertin)

Embastillé depuis le 07 mars successivement à l’agence nationale de renseignements(ANR) où il a été torturé selon des sources dignes de fois, à la gendarmerie nationale puis à la prison civile de Lomé où il a fait une crise qui a failli lui coûté la vie, monsieur Bertin Sow Agba est transféré depuis ce matin à la prison civile de Tsévié, à seulement quelques kilomètres de Lomé.

Il lui a été notifié qu’il y  a quelques analyses à lui faire faire au CHU campus et c’est sur le chemin, qu’il lui a été notifié qu’il va être déféré à la prison civile de Tsévié.

Mais l’opinion reste préoccupée, car Mango étant sur la route de Tsévié il n’est pas exclu que les autorités décident manu militari comme à leur habitude de l’y emmener de force. Au Togo de Faure, tout est possible.

Une petite victoire pour les avocats du richissime homme d’affaire qui ont fait appel de l’ordonnance de transfèrement de leur client à la tristement célèbre prison de Mango, la cause de sa crise, puisqu’à l’annonce de cette nouvelle par le substitut, il a préféré mourir que de séjourner à Mango où la plupart des détenus ne sont plus revenus vivants.

Ce dossier Bertin agba a suscité un vif débat dans l’opinion, la presse en a fait son choux gras et a dénoncé les violations flagrantes et systématiques des droits du présumé coupable, les tortures auxquelles l’ANR se livre depuis quelques temps, le zèle des forces de sécurité chargé de surveiller monsieur Bertin Agba et le silence coupable des autorités judiciaires.

Léger soulagement sans doute pour les organisations de défense de droits de l’homme, qui travaillent avec minutie sur le dossier depuis plusieurs jours mais qui peinent à réagir publiquement.

Mais de plus en plus, les observateurs sont préoccupés du silence du haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme, (HCDH), qui a rendu visite plusieurs fois à monsieur Agba, mais il est difficile de voir les résultats concrets des démarches du bureau des droits de l’homme des nations unies au Togo dans certains dossiers sensibles( cas bertin agba, kaptcha gnassingbé, sama essohamlon).

Il est tant que les défenseurs des droits de l’homme en général et le HCDH en particulier tirent la sonnette d’alarme pour que cessent les violations systématiques des droits humains au Togo.

Publicités

Actions

Information

One response

3 04 2011
mademimi

Mes.il.est.temps.d.arreter.cette.jalousie.a.2.balle.ce.bertin.abga.est.un.homme.pecheur.comme.tout.le.monde.regardez.plus.le.bien.k.il.fait.a.des.familles.en.leur.sortant.de.la.pauvrètè.regarder.les.eglises.qu.il.a.construit.permetant.aux.chretiens.d.avoir.des.lieux.de.priere.jugez.le.si.sa.vous.fais.plaisir.mais.liberez.le.il.n.a.pas.fait.de.crime.vous.faites.honte.a.l.afrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :