Colonel Massina: Un tortionnaire prêt à tout.

5 08 2011

La torture est devenue pour le Col. Massina, une distraction à l’Agence Nationale de Renseignements (ANR). Tous les détenus qui sont déjà passés par cette agence ne diront pas le contraire.

Non content des pires formes de torture qu’il a fait subir à ses concitoyens et de la perversité accrue dont il se réclame, ce militaire d’un autre siècle, en connivence avec certains vrais-faux confrères aux idées cafardes, sont en passe de comploter pour éliminer physiquement les journalistes engagés qui le critiquent dans son ignominie.

En effet, dans une correspondance vendredi dernier, un élément des corps habillés, ayant compris le rôle on ne peut plus important que joue la presse privée dans le processus de démocratisation du Togo , a informé certains journalistes d’un complot d’assassinat qui se préparait contre eux, à l’issue d’une réunion tenue le même jour par Massina en présence de deux autres journalistes qui sont ses complices. Voici les journalistes ciblés par le col. et ses hommes de mains: Ferdinand Ayité, Zeus Aziadouvo, Rodrigue Lawson, Carlos Kétowou, Fabi Kouassi, Jérôme Sossou, Gérard Woessan, Junior, Francis-Pédro, Justin Anani. La lettre relève également d’autres journalistes dont elle n’a pas mentionné les noms. Même si cette lettre se révèle être anonyme, ce qui est d’ailleurs normal dans le cas d’espèce, son contenu mérite d’être pris en considération.

Depuis donc le déclenchement de ce montage grotesque de coup d’Etat inculpant le député de la Kozah, Kpatcha Gnassingbé qui croupit à l’ANR plus de deux ans déjà, la presse privée togolaise, même les organisations de défense des droits de l’homme n’ont de cesse de dénoncer la barbarie du Colonel. Loin de changer de méthodes pour se démarquer de sa vilaine logique qui consiste à torturer de la manière la plus sauvage des Togolais, en dépit des critiques, ce forcené de la torture ne veut rien comprendre ; plutôt, il durcit sa position et continue de persévérer dans son comportement animalier.

Devant cet état de fait, la presse engagée ne peut jamais rester indifférente. Malheureusement, dans leur souci de contribuer à l’avènement d’un Etat de droit pour le respect de la dignité humaine, les journalistes engagés deviennent la cible, la bête propitiatoire à abattre à tout prix pour Massina et ses sbires.

Alors, pourquoi le tortionnaire s’agite-t-il tant dans la mesure où ce que relèvent les journalistes n’est que l’effet boumerang des différentes formes de torture auxquelles il n’a de cesse de soumettre les Togolais dans son antre ? Nous n’avons rien inventé dans nos critiques, ce que ce Massina et ses hommes aux idées pernicieuses qui se réclament à tort de la corporation pour accomplir des basses besognes ne sont pas censés ignorer. Cette manière diabolique de vouloir s’en prendre aux journalistes dénote d’un aveu d’impuissance. Pourquoi ce militaire à la compréhension difficile veut-il s’engager dans un combat qu’il a perdu d’avance?

Il faut dire sans l’ombre d’aucun doute que, le contexte et l’air du temps ne se prêtent pas à ces genres de complot d’assassinats, de menaces de mort et d’intimidations pour dissuader les journalistes et les détourner de leur engagement, celui de participer à la construction d’une démocratie participative et apaisée. Que Massina et ses suppôts comprennent d’ores et déjà qu’ils se sont engagés sur une fausse piste et la pente glissante sur laquelle ils se trouvent risque de leur faire produire une très violente chute libre. Car dans ce combat, ce Col. aux griffes démesurées n’aura rien à gagner sauf la perte de son poste et de sa forte capacité de torturer

D’ailleurs, que gagne le chef de l’Etat lorsqu’il ferme les yeux sur ces actes de Massina qui défraient tant la chronique en le maintenant à son poste alors qu’au travers de ces actes des plus vils et des plus condamnables, ce personnage sans foi, ni loi ne fait que massacrer davantage son image déjà ternie?

Le métier de journalisme étant lié au fait et le fait, tant qu’il existera, le journaliste se réservera toujours le droit de le restituer, de l’analyser et de le commenter. Personne ne peut donc empêcher le journaliste encore moins un Massina qui ne représente que l’ombre de lui-même de jouer pleinement son rôle, celui d’informer. Il fera son devoir de vérité et ne reculera pas devant la persécution quel que soit le prix à payer. Les journalistes qui sont la cible de ce mauvais citoyen de Massina ne vont jamais courber l’échine quels que soient sa perversité et le degré incommensurable de sa capacité de nuisance.

Ce ne sont pas ces gesticulations vaines et puériles d’un forcené de torture de la trempe de ce militaire sans principe qui feront phagocyter la presse libre et indépendante. Quelque puissant que soit ce militaire qui manque cruellement de professionnalisme et de tact dans sa fonction, il fait aussi partie des mortels, qu’il ne l’oublie pas avant de vouloir enlever la vie à ses semblables.

Les journalistes engagés seront toujours présents au grand rendez-vous de la démocratie. Ceux qui croient pouvoir les faire taire définitivement se trompent doublement. Même après nous, d’autres journalistes plus teigneux et plus engagés prendront le flambeau. Qu’on ne se leurre pas.

Nous prendrons donc à témoin le chef de l’Etat, les organisations de défense des droits de l’homme et le peuple togolais que lorsque l’un de ces journalistes ciblés venait à être porté disparu mystérieusement ou à être victime d’accident de circulation, seul le col. Massina sera comptable des faits puisque ce sont ces moyens qu’il envisage utiliser pour en finir avec ces journalistes gênants.

Peter S.

 

 

© Copyright Etiame.com

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :