TÉMOIGNAGE DE AGBÉYOMÉ KODJO EN PLÉNIÈRE DEVANT LA COMMISSION VÉRITÉ JUSTICE ET RÉCONCILIATION.

30 10 2011

J’ai l’honneur de porter devant votre commission, témoignage authentique et sincère, de faits politiques ainsi que des circonstances au cours desquelles le 25 janvier 1993 des togolaises et togolais furent exposés à l’irréparable.

C’est dès lors avec une grande émotion et le cœur tout entier ouvert que je m’incline devant la mémoire de tous les martyrs illustres et anonymes qui ont écrit en lettres de sang l’histoire politique récente de notre pays.

J’adresse tout particulièrement aux familles meurtries par de longues années de douleur, mes vives condoléances, et m’engage solennellement devant Dieu et le Peuple togolais à livrer ma part de vérité sur la tragédie de la Place Fréau Jardin qui a endeuillé depuis le 25 janvier 1993 la Nation togolaise. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




le RAJOSEP au coeur de la semaine du désarmement.

30 10 2011

Dans le cadre de la célébration de la semaine du désarmement du 24 au 30 Octobre 2011, le Réseau africain des journalistes sur la sécurité humaine et la paix (RAJOSEP) a organisé une rencontre d’informations et d’échanges avec des médias. C’était le mercredi 26 Octobre au Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC). Occasion pour le Réseau panafricain d’inviter les Etats africains à diminuer leur budget à l’armement et le consacrer à la sécurité humaine.

Lire le reste de cette entrée »





Togo, les hommes en uniformes ont toujours la gâchette facile.

24 10 2011

Les faits

Le 19 octobre dernier, vers les onze (11H) de la matinée, Agbodrafo, l’une des localités de la région des lacs a reçu la visite musclée des forces de l’ordre comme elles savent toujours le faire, la loi de la force ou l’art de tirer sur tout ce qui bouge et de bouger sur tout ce qui résiste.

(le citoyen blessé par balles à la cuisse qui n'a pas voulu qu'on montre son visage)

Selon les témoignages des habitants d’Agbodrafo, les échauffourées ont opposé les forces de l’ordre notamment la police et les vendeurs de carburants frelatés. Déjà tôt le matin les vendeurs de carburants dénommés « Boudè » disent avoir eu vent de ceux que la police préparerait une descente dans la localité en vue de la saisine des stocks de carburant. Lire le reste de cette entrée »





Togo,quand une descente policière pour carburant frelaté fait des dégâts.Le RASALT réagit.

20 10 2011

(aklavon félix,pdt rasalt)

Le mercredi 19 octobre 2011, des informations nous sont parvenues par l’intermédiaire des media locaux et quelques témoins, à propos de quelques incidents qui se sont déroulés à Agbodrafo au cours de l’opération de saisis de carburant frelaté effectuée par la police nationale. Nous avons appris qu’un vendeur avait été blessé par balle au cours de cette opération.

Tard dans la nuit, un communiqué de la police nationale faisait état d’un acte de dissuasion, d’un agent qui aurait tiré en l’air pour repousser les jeunes qui protestaient pour empêcher le convoiement du carburant saisi par la police. Lire le reste de cette entrée »





L’ « inhumanité de la peine de mort ».

10 10 2011

La 9ème Journée Mondiale Contre la Peine de Mort célébrée ce 10 Octobre 2011 est consacrée à l’ « inhumanité de la peine de mort ». En encourageant la réflexion et l’éducation contre la peine de mort, les abolitionnistes du monde entier, et notamment les membres du réseau de la FIACAT (Fédération Internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) qui ont pour mandat l’abolition de la torture et de la peine de mort, souhaitent que chaque citoyen prenne conscience qu’il n’y a pas de manière humaine de tuer. Lire le reste de cette entrée »





l’EPU du Togo devant le conseil des droits de l’homme à Genève.

8 10 2011

La ministre des droits de l’homme Léonardina  Wilson de Souza, de la consolidation de la démocratie et de la formation  civique a présenté ce jeudi la situation des droits de l’homme devant le conseil des droits de l’homme des nations unies à Genève dans le cadre de l’examen périodique universel (EPU) qui est un nouveau mécanisme des nations unies pour juger de la situations des Etats de l’organisation des nations unies en matière des droits de l’homme. Lire le reste de cette entrée »





la societe civile togolaise en panel a Geneve.

5 10 2011

Les droits de l’homme on ne le dira jamais assez restent sont attachés aux idées sous-jacentes contenues dans les divers instruments internationaux que  notre pays, le Togo, a ratifiés ou auxquels il a adhéré. Ce sont, entre autres, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH), le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) et son Protocole facultatif, le Pacte International relatif aux Droits Économiques, Sociaux et Culturels (PIDESC), la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui énoncent tous des principes qui sont également contenus dans la Constitution togolaise du 14 octobre 1992, la loi fondamentale qui régit la vie de notre nation.

Ce sont pèle mêle ses outils ses instruments de référence qui permettent à la société civile de défendre les droits humains.

 Mais  dans une situation sociopolitique aussi trouble que la notre où l’autorité de l’État même est  ébranlée par des crises où les  ressentiments au sein des populations sont palpables, le combat de la société civile pour le respect et la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux n’est pas du tout aisé. Dans ce paysage quel peut être la contribution de la société civile en matière de défense des droits de l’homme ? Lire le reste de cette entrée »