la societe civile togolaise en panel a Geneve.

5 10 2011

Les droits de l’homme on ne le dira jamais assez restent sont attachés aux idées sous-jacentes contenues dans les divers instruments internationaux que  notre pays, le Togo, a ratifiés ou auxquels il a adhéré. Ce sont, entre autres, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH), le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) et son Protocole facultatif, le Pacte International relatif aux Droits Économiques, Sociaux et Culturels (PIDESC), la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui énoncent tous des principes qui sont également contenus dans la Constitution togolaise du 14 octobre 1992, la loi fondamentale qui régit la vie de notre nation.

Ce sont pèle mêle ses outils ses instruments de référence qui permettent à la société civile de défendre les droits humains.

 Mais  dans une situation sociopolitique aussi trouble que la notre où l’autorité de l’État même est  ébranlée par des crises où les  ressentiments au sein des populations sont palpables, le combat de la société civile pour le respect et la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux n’est pas du tout aisé. Dans ce paysage quel peut être la contribution de la société civile en matière de défense des droits de l’homme ? Lire le reste de cette entrée »





TOGO: Détention arbitraire et torture au Togo.

5 10 2011

Arrêtés en juillet 2010 pour tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat
puis torturés à l’ANR, deux proches de Yamgnane lancent un cri de détresse

A la longue liste des victimes de l’arbitraire du régime togolais,
viennent s’ajouter des noms de deux militants de l’opposition
appréhendés en juillet 2010 pour « groupement de malfaiteurs et
tentative d’atteinte contre la sûreté de l’Etat » et gardés à la prison
civile de Lomé depuis lors sans jugement. Ces personnes, comme de
nombreuses autres, rapportent avoir été l’objet de torture et de
traitements dégradants et inhumains dans les locaux de l’Anr, point de
passage obligé des personnes soupçonnées de vouloir attenter à la sûreté
du fauteuil présidentiel. Lire le reste de cette entrée »