Togo, insécurité, la société civile monte au créneau.

15 11 2011

Depuis plus de trois mois déjà, certains quartiers de la capitale sont
le théâtre de crimes crapuleux et odieux commis sur des populations
notamment des jeunes femmes.
Plus d’une quinzaine de corps sont déjà retrouvés dans les banlieues
de la capitale, à Agoe, Adidogome et leurs environs. Les victimes,
pour la plupart du temps, sont vidées de leur sang ou mutilées et
amputées de leurs parties intimes.
C’est dans ce contexte que dans la nuit du 07 novembre dernier, les
nommés Tchedina Egbare, Nabede Pawoubadi, Lare Kokou Manka, tous
étudiants à l’Université de Kara, ont été enlevés nuitamment par des
agents de sécurité. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Togo, la LTDH demande la réintégration des députés ANC révoqués.

6 11 2011

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme exhorte à nouveau le Gouvernement togolais à prendre ses responsabilités en vue de mettre immédiatement fin à des violations des droits humains en exécutant totalement, dans son entièreté et de bonne foi la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO.

 Le Vendredi, 07 octobre 2011, la Cour de Justice de la CEDEAO saisie d’une requête introduite par Neuf (09) anciens députés de l’Union des Forces de Changement (UFC) exclus de l’Assemblée Nationale, a rendu son arrêt par lequel elle a constaté la violation, par l’Etat togolais, d’une liberté fondamentale des requérants, notamment le droit d’être entendu, prévu par les articles 10 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et 7 de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Cette décision qui a fait l’objet de diverses interprétations et commentaires au sein de l’opinion nationale et particulièrement au sein de la classe politique,  est  en partie ainsi libellée dans son dispositif : Lire le reste de cette entrée »





LE RAJOSEP APPELLE A DES ENQUÊTES SUR LES CRIMES RITUELS.

4 11 2011

Depuis le mois d’Août 2011, un climat d’insécurité va grandissant dans la capitale togolaise et ses environs avec des crimes de sang et bavure commis sur des populations civiles.
Des médias n’ont cessé de relever des assassinats et crimes de sang commis sur d’honnêtes citoyens en particulier des jeunes filles. Le dernier en date remonte au dimanche 30 Octobre où une jeune fille a été retrouvée sans vie, quasiment vidée de son sang, à Adidogomé Avatamé, un quartier périphérique de la capitale.
Depuis lors, pas moins d’une dizaine de corps ont été retrouvés sans vie dans les quartiers Agoè, Adidogomé… et leurs environs dont certains se sont vus amputées des parties intimes. Lire le reste de cette entrée »





togo, le retour d’un état policier, les ODDH sont préoccupées.

2 11 2011

Le samedi, 22 octobre 2011, les forces de sécurité ont effectué une descente au quartier Akodesséwa de Lomé aux fins d’assurer la sécurité des lieux.

Cette descente, aux allures d’une expédition punitive, s’est accompagnée d’une rafle systématique des pauvres populations résidant autour et dans le marché d’Akodesséwa.

Mineurs, jeunes, femmes enceintes, adultes ; bref tous ceux qui avaient le malheur de se trouver auxdits lieux, ont été manu militari interpellés puis conduits au Capitole, où sur plus de Cent Quarante (140) personnes arrêtées au départ, Dix Neuf (19) ont été maintenues. Lire le reste de cette entrée »