Togo, le pouvoir de Faure Gnassingbé toujours dans la logique des violations systématiques des droits humains.

27 12 2011

(une photo de pierre prier)La crise estudiantine malgré les congés de noël et une accalmie douteuse constatées ces derniers jours reste à n’en point douter une bombe à retardement pour Faure Gnassingbé et ses amis.

La situation reste bloquée. Pour l’instant aucune discussion en vue entre gouvernement et associations estudiantines pour décanter la situation. Si les étudiants entre eux se retrouvent de temps en temps, aucune assemblée générale n’a été convoquée depuis la dernière réprimée sauvagement par les forces de sécurité qui ont enlevé les responsables dans des véhicules à immatriculation étrangères, aucun sit in depuis le dernier qui n’a pas eu le temps de démarrer avant qu’on emporte manu militari le président d’ULEETOD pour le jeter dans les cachots de la gendarmerie.

Du fait des fêtes de noël et vue la cherté de la vie surtout à Lomé la capitale, la plupart des étudiants ont préféré rallier leur village en attendant la reprise des hostilités.

On en était la quand, les forces obscures du pouvoir de Faure Gnassingbé qui flairent un retour des revendication avec une certaine radicalisation du côté des mouvements estudiantins a cru bon au lieu de régler les problèmes comme le ferait toute autorité responsable, s’illustrer par des méthodes de voyou en piégeant des honnêtes citoyens avant de les enlever contrairement à toute procédure en la matière.

En effet, le président de l’UNEET, Alinki Agnitey, dit guillaume Soro a été enlevé hier à Kara par la gendarmerie, son collaborateur  Bitchoudi surnommé colonel Bitch a pu s’enfuir menottes aux poings. Une histoire digne des scénarios western, on est où la ? S’est insurgé un journaliste.  Le plus malheureux du scénario, c’est ces soi disant journalistes qui sont en fait des milices du pouvoir qui se plaisent à piéger leur propre frère contre quelques espèces sonnantes et trébuchantes. C’est malheureux de constater qu’irréversiblement Le Togo sous  Faure Gnassingbé  a pris l’option de fouler aux pieds les règles les plus élémentaires des droits de l’homme.

Qu’est qui explique un tel enlèvement ? que reproche t on à ces jeunes leaders de mouvements estudiantins. A supposer qu’ils soient coupables de quelque forfaiture que ce soit est ce la manière de procéder ?

Pour interpeller les citoyens dans un pays, il y a quand même des procédures. Elles sont les mêmes pour  les forces de sécurité de part le monde à moins que le Togo ne fasse par partie du globe terrestre.

La dictature implacable des Gnassingbé donne l’impression d’arriver à la gare. « Terminus » pour ce parti tentaculaire et quarantenaire  et complètement usé et à bout d’idées novatrices en vue de sortir le pays du gouffre dans lequel le père et le fils l’ont plongé.

Malgré les propositions des politiques, de la société civile, de la presse, des observateurs avertis, le fils du père joue au sourd muet.

Malgré les rapports accablants les uns et les autres pour son régime, le fils du père tel une autruche continue de plonger la tête dans le sable pour ne rien voir ni entendre.

Pendant ce temps les forces de sécurité ont pris le pays pour un far West pour tirer sur tout ce qui bouge. Les togolais étant devenus à leurs yeux de petits lapins à s’offrir rôtir ou en barbecue.

Pour une banale histoire de vente d’essence frelatée ce matin du 27 décembre 2011, les forces de sécurité avec en tête le CB de kpogan (une banlieue de Lomé) ont tiré en désordre et fait plusieurs blessés qui sont actuellement transférés à l’hôpital d’Aného.

Les bavures, les bêtises et les sottises de ce genre ne font que s’enchaîner pour un régime vraiment aux abois. Ce qui fait dire à bon nombre d’observateurs, que c’est vraiment le début de la fin de ce pouvoir qui n’a que trop duré et qui reste réfractaire aux réformes et à l’alternance politique gage d’une démocratie vivante et vivifiante.

Comme le dit si bien l’adage, ceux que dieu veut perdre, il les rend fous. Faure Gnassingbé a vraisemblablement perdu la tête.

Que dieu bénisse le Togo.

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :