le collectif sauvons le togo met en garde François HOLLANDE contre un soutien à la dictature au Togo.

10 05 2012

Le Collectif «SAUVONS LE TOGO» salue l’incontestable et démocratique élection de Monsieur François HOLLANDE à la magistrature suprême en FRANCE. Au-delà de la personne du nouveau président français, du parti socialiste qui a cru en lui et l’a soutenu tout au long de cette aventure électorale et des millions de Français qui lui ont accordé leur suffrage, c’est la victoire de la démocratie, le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple.

L’élection de Monsieur François HOLLANDE le 06 mai 2012 en FRANCE, fait suite à celle de Macky SALL au SENEGAL le 25 mars 2012. Deux processus électoraux que salue le Collectif «SAUVONS LE TOGO» et tous les démocrates du monde entier, car ils ont répondu aux aspirations profondes des peuples et aux critères d’élections libres, transparentes et démocratiques.

Si la France, à certains égards, mérite son qualificatif de pays respectueux des Droits de l’homme et de la démocratie, il faut reconnaître que les exemples d’élections crédibles comme au  SENEGAL ne sont pas légions sur le contient africain.

L’arrivée de Macky SALL à la tête du SENEGAL prouve, à suffisance, que l’Afrique peut organiser des élections non truquées et qu’elle est mûre pour la démocratie, contrairement à ce qu’affirmait il y a une vingtaine d’années l’ancien président français Jacques CHIRAC. Nul doute donc que les normes démocratiques sont universelles et doivent s’appliquer, comme telles, dans les Etats qui se veulent de droit.

Le Collectif «SAUVONS LE TOGO» espère que l’avènement de François HOLLANDE, à la tête de la République française, va ainsi sonner le glas des chefs d’Etat que la  puissance colonisatrice a toujours imposés par des coups d’Etat, des modifications scélérates des Constitutions, des élections frauduleuses sur le continent africain contre la volonté des peuples, créant ainsi des situations dramatiques, causes de la plupart des soulèvements sociopolitiques.

Le cas du Togo reste assez pathétique, édifiant et à nul autre pareil, car le peuple togolais depuis le processus de démocratisation des années 1990, n’a jamais connu d’alternance faute de scrutins transparents et démocratiques. Lire le reste de cette entrée »