Les togolais de la Suisse soutiennent le « Collectif Sauvons le Togo ».

11 07 2012

Déclaration des Patriotes Togolais résidant en SUISSE sur la situation socio-politique actuellement très inquiétante au TOGO.

Excellence Monsieur le Directeur Général de l’Office des Nations Unies à Genève,

Excellence Madame le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme,

Excellences Mesdames et Messieurs les Conseillers Fédéraux de la Confédération Suisse,

Excellences Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève,

Honorables Mesdames et Messieurs les Responsables des Organisations citoyennes de Défense des Droits de l’Homme,

Honorables Mesdames et Messieurs les Journalistes des Médias nationaux et internationaux,

Nous, Patriotes Togolais membres de plusieurs Organisations et Associations citoyennes agissant tant en SUISSE qu’au TOGO et dans d’autres pays, avons décidé de nous réunir en ce jour du 7 Juillet 2012 devant le Palais des Nations ici à Genève pour attirer solennellement l’attention de la Communauté internationale sur les événements dramatiques et extrêmement inquiétants qui s’abattent de nouveau sur le Peuple Togolais depuis Avril 2012 et qui rappellent dangereusement les graves Crimes contre l’Humanité qui sont infligés de façon récurrente au Peuple Togolais par le régime totalitaire de GNASSINGBE-père et de GNASSINGBE-fils depuis bientôt 50 ans.

En effet, plusieurs Partis politiques togolais et plusieurs Organisations de la Société civile togolaise regroupés dans un Collectif dénommé «Sauvons le Togo» réclament légitimement depuis Avril 2012 la mise en place d’un cadre juridique, administratif et politique transparent pour la tenue des prochaines consultations électorales dans l’équité, dans la sérénité et dans la paix. Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Les organisations de défense des droits de l’homme dénoncent la détention arbitraire de Bertin Agba malgré sa remise en liberté par la cour suprême du Togo.

11 07 2012

Les oddh dénoncent la détention arbitraire dont fait l’objet M. Agba Sow Bertin et demandent instamment au procureur général près la cour d’appel de lomé et au garde des sceaux, ministre de la justice d’exécuter l’arrêt n°48/12 du 20 juin 2012 rendu par la chambre judicaire de la Cour Suprême du Togo en procédant à sa mise en liberte pure et simple

 

Le lundi 07 mars 2011, M. AGBA SOW Bertin a été arrêté dans les bureaux de la Société OPS, dont il est le Président Directeur Général, par des agents de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). Il sera conduit dans les locaux de cette Agence où il sera gardé pendant dix (10) jours et torturé, avant d’être mis à la disposition de la gendarmerie nationale.

Déféré et placé sous mandat de dépôt le 25 mars 2011, il sera transféré à la prison civile de Tsévié qui est encore la plus surpeuplée du Togo. Malgré la dégradation de son état de santé attestée par le son médecin traitant le Docteur OCLOO Atsu qui conclut le 15 juin 2011 à la nécessité d’une meilleure prise en charge dans un centre spécial, toutes les demandes faites dans ce sens sont restées sans suite, en violation du principe premier de l’ensemble de principes pour la protection de toutes les personnes soumises à une forme de quelconque de détention ou d’emprisonnement, adoptés par les Nations Unies le 09 décembre 1988 et de l’alinéa 2 de l’article 16 de la Constitution togolaise du 14 octobre 1992 qui disposent respectivement que :

« Toute personne soumise à une forme quelconque de détention ou d’emprisonnement est traitée avec humanité et avec le respect de la dignité inhérente à la personne humaine ».

« Nul n’a le droit d’empêcher un prévenu ou un détenu de se faire examiner par un médecin de son choix ». Lire le reste de cette entrée »