togo: Le pouvoir de faure gnassingbé en turbulence.

16 07 2012

« Il n’y a aucune divergence » entre le chef du gouvernement, Gilbert Houngbo et le président de la République, Faure Gnassingbé comme certains « médias nationaux et internationaux tentent de le faire croire ». En effet.
Aucun PM de ce régime ne sort de cette fonction avec des v
estes propres. Cest pas parce qu’on a démissionné qu’on est contre ce qu’on a hier tramé, organisé, décidé, réalisé, géré avec toutes ses forces. La démission n’est aucunement une porte vers l’absolution politique. Pour cela, il en faut plus de démonstration médiatique délibérée.
Le changement à la tête du gouvernement se fait naturellement de façon noble par la démission, de façon moins honorable par la motion de censure.
On ne change pas de gouvernement seulement parce qu’il y a des divergences, mais souvent parce qu’on veut replacer les pions pour affronter les enjeux incertains avec les soldats qu’il faut. Dans le cas du régime, je peux comprendre qu’il veuille mettre un personnage doté de dure carapace politique pour affronter les élections législatives sur font de protestations et de répressions, avec un « nouveau-ancien-parti ». Lire le reste de cette entrée »

Publicités