Le CST appelle à une grève du sexe pendant une semaine.

28 08 2012

Le Collectif Sauvons le Togo (CST) qui depuis une semaine, a lancé un mouvement de désobéissance civile face au mépris, à l’autisme et à l’entêtement du régime de Faure Gnassingbé vis-à-vis des revendications légitimes des populations, vient par la voix des femmes du collectif de  décréter pour une semaine la grève du sexe.

Pour Maitre Isabelle AMEGANVI, membre du Collectif Sauvons le Togo et initiatrice de cette grève du sexe, il est temps que les hommes s’impliquent davantage dans cette lutte citoyenne jusque à la satisfaction totale des revendications des populations, revendications  contenues dans la plate-forme citoyenne pour un Togo démocratique publié par le Collectif depuis le 04 juin 2012 et dont le pouvoir togolais reste le premier destinataire.

Si les femmes togolaises ont toujours été le fer de lance de la lutte pour la liberté et la dignité dans l’histoire politique du pays, notamment en 1933, 1991 et récemment en 2005, la grève du sexe est une première  dans ce petit pays de l’Afrique de l’ouest,  d’une superficie de 56.600 km² et de presque 6 millions d’habitants.

Compte de tenu de la gravité de la situation,  les combattantes du Togo ont voulu s’inspirer de l’exemple de leur sœur du Libéria, prix Nobel de la paix 2011,  Leymah GOWEE qui au cours de la seconde guerre civile dans son  pays a lancé cette grève pour contraindre les hommes à déposer les  armes.

Comme Leymah GOWEE, les femmes du Togo espèrent contraindre les hommes togolais, après 22 ans de lutte depuis le renouveau démocratique dans les années 1990,  à plus d’engagement et de détermination jusqu’à la libération du Togo, et depuis une semaine, cette libération passe par le départ de Faure Gnassingbé selon le Collectif Sauvons le Togo.

En effet le ton est monté du coté du CST, qui suite aux répressions barbares et sauvages des manifestations pacifiques des 21, 22 et 23 août 2012, avec son lot de blessés, de kidnappings, d’arrestations, de traitements dégradants sur les manifestants, estime que le pouvoir togolais n’est plus digne et légitime  de présider aux destinées du peuple togolais.

Par conséquent et  s’appuyant sur l’article 150 de la constitution du Togo, qui dispose, en son alinéa 2 : «Pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs »

Fort de ce qui précède, le CST a donc lancé un appel à la désobéissance civile  et demande aux togolais de prendre leurs  responsabilités pour obtenir le  départ  de Monsieur Faure Gnassingbé du pouvoir.

En effet, les togolais, vivent dans une monarchie qui ne dit pas son nom. Près de 50 ans de règne de père en fils. Gnassingbé Faure a succédé en février 2005 à son père Eyadema Gnassingbé  qui a totalisé presque 40 ans  de pouvoir sans partage.

Le Togo de père en fils reste caractérisé par les violations à répétition des textes et lois de la République, les violations récurrentes des droits de l’homme, la falsification des faits et des rapports d’institutions constitutionnelles notamment ce lui de la CNDH sur la torture, la révocation des députés en violation de l’arrêt de la cour de justice de la CEDEAO, les holdups  électoraux, le pillage systématique des ressources du pays par une minorité aux de conserver le pouvoir à l’éternité.

Le Collectif Sauvons le Togo (CST), mouvement citoyen créé le 04 avril 2012,  est composé de partis politiques et d’organisations de la société et lutte inlassablement pour l’instauration d’un Etat de droit respectueux des principes démocratiques  et  des droits humains.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :