Togo, les fronts des travailleurs et des journalistes en ébullition.

10 03 2013

arton530-3695c-a63f8Le régime de Faure Gnassingbé n’a pas fini d’ouvrir intentionnellement les fronts, chaque secteur presque est  en ébullition. La tension reste palpable dans le pays, le Togo est bel et bien en crise contrairement aux fausses affirmations du Premier Ministre Ahoumey Zunu lors d’une de ses récentes  tournées européennes.

Etudiants, élèves, enseignants, commerçants, partis d’oppositions, organisations de droits de l’homme, organisations de presse, et la liste est bien longue. C’est le tour des travailleurs, non des centrales syndicales qui ont perdu toute crédibilité à force de s’accoquiner avec le régime qui ne veut pas voir les conditions des fonctionnaires s’améliorer mais il s’agit bien sûr de la STT, la synergie des travailleurs du Togo, un mouvement spontané qui a vu le jour aux lendemains de l’adoption précipitée du Statut Général de la fonction publique le 20 Janvier 2013 par une assemblée nationale presque monocolore.

Le constat est là, la base a fini par prendre ses responsabilités pour éviter l’anéantissement du travailleur togolais qui n’est que l’ombre de lui-même. Malgré les intimidations, les affectations punitives, la synergie tient bon et semble décider à obtenir cette fois-ci de meilleures conditions pour le travailleur togolais qui n’a cessé d’enrichir la minorité opulente au pouvoir qui s’est accaparée de tout.

Première action d’envergure à l’actif de cette synergie, une grève de trois jours  lancée et tenue. Pour une fois, la grève des travailleurs n’a pas été annulée comme ce fut le cas avec les centrales syndicales, devenues des lèches bottes des pouvoirs publics.

Un bilan plutôt satisfaisant selon les responsables de la synergie, « ces 72 heures de grève ont été incontestablement une réussite, particulièrement dans le secteur de la santé, de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur avec pour taux respectifs d’observance de 97% et de 94% sur tout le territoire national. Toutefois, le secteur de l’administration générale a connu un suivi timide de 35% au premier jour puis de 55% au troisième jour. Les secteurs parapublic, privé et informel  ne sont pas en reste avec un taux de suivi de 30% ».

Force est de constater que six (06) ans après le fameux dialogue social, les recommandations n’ont pas été mises en œuvre  et les fonctionnaires continuent de tirer le diable par la queue.

Les problèmes des travailleurs togolais sont à n’en point douter le casier des soucis de Faure Gnassingbé et amis avec une  indifférence notoire, notamment celle du Premier Ministre Ahoomey-ZUNU.  Selon  les responsables de la Synergie, un courrier daté du 04 Février 2013 à lui adressé demandant l’ouverture d’un dialogue direct et une seconde correspondance de  relance  une semaine plus tard sont demeurés  sans suite. Un manque d’égard vis-à-vis des fonctionnaires qui a conduit ces derniers à la grève pour exiger  entre autres : le doublement  de la valeur indiciaire ; l’adoption de la grille  salariale; la réinstauration  du payement  de l’indemnité  de départ à la retraite;  le relèvement  de l’allocation; le payement d’une indemnité  mensuelle  de transport à tous les agents publics, parapublics et privés ; le payement des arriérés  des allocations familiales  aux agents permanents ; l’harmonisation de l’âge de départ à la retraite ; un chapelets de doléances contenues dans la plateforme adressée au gouvernement qui s’en moque visiblement.

La grève a donc été suivie, contrairement aux fausses affirmations des organes de presse proches du pouvoir.

Les organisations de presse haussent le ton contre la nouvelle loi sur la HAAC.

Un autre front non moins important qui prend la relève dès la semaine prochaine, les organisations de presse qui protestent toujours contre la loi anticonstitutionnelle sur la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication(HAAC), descendent dans l’arène avec une journée sans presse le mardi 12 mars 2013 suivie de l’opération  « Togo en rouge » où les populations, journalistes ou non, sont invitées à arborer soit un t shirt, une casquette, un bandeau de couleur rouge pour soutenir le combat de la presse et le jeudi 14 mars les professionnels de la communication seront en sit in en face de la Présidence.

En effet, depuis le vote de cette loi par un parlement de la coalition gouvernementale (RPT-UNIR), en violation de la constitution togolaise, des voix continuent de s’élever pour condamner ce dangereux recul en matière de liberté de presse et d’expression mais aussi pour appeler les autorités à respecter les lois du pays et interpellent par la même occasion,  le Chef de l’Etat à renoncer à la promulgation de cette loi liberticide, inique et scélérate.

Même si trois organisations (CONAPP,UJIT , OTM) ne semblent pas concernées par le combat que mènent l’ensemble de la corporation à travers les huit (08) organisations de presse, en Afrique et dans le monde les organisations de défense des liberté de presse dont Reporters Sans Frontières reconnaissent que cette loi est un danger pour la presse dans son ensemble. Une preuve que la  formule des autorités qui qualifient à tout bout de champ notre pays de démocratique  n’est que pure mensonge.

Comme quoi au Togo de Faure Gnassingbé on préfère toujours minimiser les problèmes, les déplacer ou les ignorer, jusqu’au jour où le bouchon ne pourra plus tenir. Tout est fait pour amener le peuple à l’explosion. Drôle de manière de conduire la destinée d’un pays même si on est venu au pouvoir dans des conditions les plus rocambolesques, la logique voudra qu’on soit à l’écoute des préoccupations légitimes des populations mais par ici c’est de la mer à  boire pour la clique au sommet qui n’a qu’un seul objectif, piller toutes les ressources du pays, installer la terreur par les violations systématiques des droits humains pour se pérenniser au pouvoir après près de cinq (05) décennies d’une gestion calamiteuse de père en fils.

 

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :