Togo, les organisations de presse en lutte contre la loi liberticide sur la HAAC, fustige le communiqué mensonger du ministre de la sécurité.

17 03 2013

Le jeudi 14 mars 2013, des organisations de presse regroupées au sein de la Synchronie ont organisé un sit-in à la plage en face du Palais de la Présidence.

Cette manifestation a été violemment et de façon aveugle réprimée par une grande horde de policiers et de gendarmes sensés assurer la sécurité des journalistes. Cette violence inouïe dont ont fait preuve les forces de sécurité a occasionné des victimes dans les rangs des journalistes dont un (1) cas très grave.

169-yark-damehane

La Synchronie des Organisations de presse a appris avec consternation et indignation le communiqué du Ministre de la sécurité et de la protection civile lu à la télévision nationale au journal du soir, le 14 mars 2013

La Synchronie tient à relever les contre-vérités du Ministre Yark Damehane.

Contrairement aux propos du Ministre faisant état de sommation avant usage de force, la Synchronie tient à souligner qu’il n’a jamais été le cas.

Cette répression violente a plutôt violé les normes internationales en matière d’encadrement ou de répression d’une manifestation publique. Les forces de l’ordre, sans aucune sommation, ont commencé par tirer à bout portant sur les journalistes qui étaient assis à même le sol. C’est d’ailleurs dans cet élan que le confrère Younglove Egbéboua Amavi, Secrétaire général du SAINTJOP (Organisation membre de la Synchronie),  a été atteint à la mâchoire.

La Synchronie tient à rappeler au Ministre de la Sécurité que ces tirs directs sur les journalistes ne sont autres que l’expression d’une tentative flagrante d’atteinte à leur intégrité physique.

La Synchronie tient à préciser au Ministre que, contrairement à ses propos  selon lesquels  ce sont les forces de l’ordre qui ont évacué  le blessé à l’hôpital, c’est une équipe de journalistes qui a conduit le confrère Younglove AMAVI  au Centre Hospitalier Universitaire  Sylvanus Olympio. De plus, le confrère ensanglanté n’a jamais été admis au pavillon militaire. Il a été conduit par les confrères au service de la Stomatologie du CHU.

Le ministre Yark Damehane a stipulé dans son communiqué que les jours du confrère « ne sont toutefois pas en danger ».

La Synchronie des Organisations de presse se dit éberluée et estomaquée par ces propos du Ministre alors que le confrère s’est retrouvé avec une fracture à la mandibule et des lésions dans la bouche. Le confrère Younglove Amavi n’a pu faire le scanner recommandé par les médecins traitant qu’au soir du 15 mars 2013 dans une clinique privée du fait que les scanner du CHU Sylvanus Olympio et du CHU Campus étaient, dit-on, en panne.

La Synchronie des Organisations de presse s’étonne que le Ministre dit déplorer « de part et d’autres des blessés au moment de la dispersion des manifestants par les forces de sécurité ». C’est bien étonnant que des forces de sécurité qui réprimaient avec des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc tant sur la mer qu’au sol soient aussi victimes de quoi que ce soit alors que les journalistes étaient mains vides.

La Synchronie constate que le Ministre Yark Damehane indique l’ouverture  d’une « enquête interne pour situer les éventuels disfonctionnements ayant entraîné la blessure du journaliste ».

La Synchronie des journalistes rappelle au Ministre que ce n’est pas la première fois que des gendarmes et policiers se plaisent, au cours des manifestations publiques à commettre des forfaitures sur des journalistes. Les nombreuses enquêtes qui auraient été ouvertes ont toujours été sans suite.

La Synchronie des Organisations de presse exige des sanctions disciplinaires exemplaires à l’encontre des agents qui ont délibérément tiré à bout portant sur les journalistes.

La Synchronie invite enfin le ministre  Yark à mettre aux propos fallacieux et provocateurs qu’il se donne le luxe de servir aux populations à travers ses communiqués ou autres sorties médiatiques.

Fait à Lomé, le 16 Mars 2013

 

SYNJIT, OMDG, RAJOSEP, JDHO, SOS JED, SAINTJOP, MEDIACTION

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :