Togo, qui de Taffa Tabiou ou Angèle Aguigah, préside la commission électorale nationale indépendante (CENI)?

19 03 2013

La première phase de recensement démarrée  le 15 mars 2013 dans la première zone qui couvre la préfecture de Kpendjal jusqu’à celle de l’Ogou dans la plus grande impréparation révèle d’autres incohérences plutôt graves.

45711_341850059269602_302287826_n

En effet les cartes d’électeurs ont été renouveler et comme par enchantement ellent portent non le nom et la signature de l’actuelle Présidente de la CENI, Madame Angèle Aguigah mais ceux de l’ex Président  de la CENI, Taffa Tabiou qui comme tous ceux qui ont eu à charge  cette commission sont rodées dans le  tripatouillage  et la proclamation de faux résultats qui ne reflètent en rien la vérité des urnes.

C’est avec stupéfaction que les acteurs politiques et les populations ont appris cette nouvelle trouvaille frauduleuse dans l’organisation, celle de faire signer des cartes d’électeurs par un ex Président de la commission électorale. Pour le Collectif  Sauvons le Togo (CST), la CENI et le pouvoir ne sont pas prêts à organiser un véritable recensement. Le CST  affirme douter de la fiabilité des kits et de la compétence des agents.

Gerry Taama, le Président du Nouvel Engagement Togolais (NET), « cette situation est « à peine croyable ! Quel travail a été fait dans la conception de ces cartes, et comment ne s’est-on pas rendu compte qu’elles n’étaient pas signées par Mme Aguigah, l’actuelle présidente ? » S’est-il  étonné.

Cependant, dans un communiqué rendu public le 15 mars dernier, Madame Aguigah soutien travailler dans la continuité : «  C’est ainsi que les cartes d’électeurs sont authentifiées à la signature de l’ancien Président, comme cela avait été le cas lors de la révision des listes électorales en 2010 sur la base des cartes d’électeurs signées en 2007 par le Président de cette structure ». Un argument qui est loin de convaincre les togolais plutôt habitués aux organisations calamiteuses des élections qui sont de véritables mascarades.

L’opposition qui a appelé ses militants à se faire inscrire sur les listes électorales ne manque pas de dénoncer la manière unilatérale et irrégulière dont la coalition gouvernementale conduit le processus.

Les togolais doivent aller aux élections législatives et locales cette année mais jusqu’à alors aucune nouvelle date n’est annoncée.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :