Togo, affaire d’incendie, le journaliste Zeus Aziadouvo inculpé.

25 03 2013

zeus-aziadouvoLe directeur de publication du quotidien privé liberté est inculpé cette semaine par la justice suite à un article publié dans son journal sur les incendies de Lomé et de Kara révélant que le principal faux témoin déniché par les très controversés « gendarmes enquêteurs », Mohamed Loum aurait été torturé afin d’incriminer les responsable du Collectif Sauvons le Togo (CST).

« Complicité d’incendies »,  « groupement de malfaiteurs », sont entres autres les charges qui sont retenues contre notre confrère.

Une inculpation rocambolesque, un acharnement contre la liberté de presse, une autre méthode pour museler une certaine presse jugée critique, les mots ne manquent pas aux journalistes et organisations de presse pour qualifier cette inculpation qui est une autre togolaiserie.

Depuis quand la publication d’un article peut vouloir dire qu’un journaliste fait partie des complices qui ont incendié des marchés ? Se sont étonné la plupart des confrères dans les débats radiophoniques cette semaine. Certains vont plus loin en se demandant si un papier et une plume peuvent mettre le feu à des marchés ? Lire le reste de cette entrée »

Publicités