Dossier des incendies au Togo, l’UFC demande une enquête internationale. Faut-il en rire ou pleurer ?

2 04 2013

olympio432A la surprise de l’opinion nationale togolaise, l’Union des Forces de Changement (UFC),  le parti de Gilchrist Olympio se prononce sur le dossier des incendies et demande comme la plupart des parties de l’opposition une enquête internationale.

Une prise de position qui étonne quand on sait que depuis son alliance contre nature avec le parti au pouvoir depuis mai 2010, Gilchrist Olympio qui s’est contenté de quelques postes ministériels accompagne à cœur joie Faure Gnassingbé dans toutes ses folies et dérives.

Pas un seul communiqué pour dénoncer les répressions sauvages des forces de sécurité au cours des manifestations de l’opposition, pas une seule dénonciations suites aux embastillements fantaisistes par son ami Faure des citoyens togolais, pas une seule protestation quand son ami Faure fait torturer les citoyens togolais, aucune réaction de la part de ce fils de premier Président démocratiquement élu du Togo face à l’instrumentalisation de la justice, aux violations systématiques des droits humains, aux violations des textes de la République mais qui contre toute logique continue de se réclamer des forces démocratiques tout en étant de la coalition gouvernementale et qui soutien par son silence coupable toutes les ignominies les plus ahurissantes dont sont dépositaires ceux qui régentent  ce petit pays de père en fils depuis près de cinquante (50) ans.

Plus de deux mois après les incendies qui ont totalement consumé les marchés de Kara et de Lomé, le parti de Monsieur Olympio n’a daigné demander une enquête internationale.

La semaine dernière de retour d’une tournée dans les savanes où il s’est rendu subitement compte que les populations de Tone sont en plein esclavage vu le degré de la misère que le pouvoir entretien délibérément pour maintenir les togolais en état de perpétuelle  mendicité,  Gilchrist Olympio  a trouvé le moyen de se prononcer sur les incendies.

En effet, au micro des confrères en ligne pa-lunion.com, le fils du père de l’indépendance  dit en substance sur la question des incendies, « Oui Je suis d’accord pour une enquête internationale dans cette affaire d’incendie. Si le gouvernement est d’accord, nous n’avons pas le poids de faire la loi pour le gouvernement du Togo, mais on peut toujours donner notre opinion ».

Ce lundi 02 avril 2013, c’est dans une interview accordée à l’agence Afreepress, que le député UFC, Nicodème Habia revenait sur la question des incendies, abondant dans le même sens que son mentor et affirme: « Nous demandons au gouvernement de faire ce que les Togolais réclament, qui n’est rien d’autre qu’une enquête internationale ».  Déclarations surprenantes de celui-là même qui approuvait il y a peu le vote scélérate de la loi anticonstitutionnelle sur la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), dans le seul but de museler la presse dardant en ce temps que « ce n’est pas à toutes les poules qu’il faut donner de l’eau avant de les tuer ».

Que l’UFC se préoccupe subitement du sort des femmes des marchés en réclamant une enquête internationale relève plus d’une escroquerie politique que d’un retour à la prise de conscience qui a quitté depuis fort longtemps le leader dit charismatique qu’était Monsieur Olympio.

De sources concordantes il semble que cette prise de position fait suite à une rupture de contrat entre les deux héritiers du Togo, Faure Gnassingbé et Gilchrist Olympio. Le premier aurait  promis au second un mandat présidentiel sur un plateau d’or en 2015, l’année de la fin du mandat de Gnassingbé 2.

Mais c’est mal connaitre le fils du dictateur Gnassingbé Eyadema qui est atteint avant même d’accéder au trône dans un torrent de sang de milliers de togolais du virus du pouvoir éternel.

Relations plutôt tendue entre les deux mariés qui filaient pourtant le parfait amour aux yeux de tous depuis 2010 à en croire nos sources.

Même la venue de Olousegun Obasanjo ami du dictateur togolais suite à celle de monsieur Olympio qui est allé se plaindre à papa Obansandjo,  n’aurait permis d’éteindre le feu qui commence à brûler entre les deux fils de la nation.

Il est tout simplement malheureux qu’au grand dam des togolais qui sont seuls détenteurs de la souveraineté nationale  des individus sous prétexte qu’ils sont fils d’anciens Présidents de la République, peuvent dealer au dos du peuple souverain, démontrant que la vérité des urnes n’a été que simulacres depuis le début du processus démocratique.

Que l’UFC, qui s’est murée dans un silence sépulcral depuis le début des incendies  retrouve subitement matière à réagir à des fins politiciennes doit faire rire le peuple togolais qui a donné de son temps, de son énergie, de son sang et de sa vie à un Gilchrist Olympio  qui n’en valait vraiment pas la peine.

 

 

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :