Le « Collectif Sauvons le Togo », un an déjà.

6 04 2013

En cet après-midi du 04 avril 2012, le Collectif Sauvons le Togo (CST) est lancé au centre Christ Rédempteur de Lomé, dans une grande ferveur, en présence de toute la presse et de plusieurs togolais qui ont chanté avec fierté l’hymne national, la terre de nos aïeux et la marche républicaine, l’Eternel bénisse le Togo.

SONY DSC

Oui les togolais après tant d’années de sacrifices en énergie, en pertes de vies humaines, étaient enfin fiers de voir encore et enfin  des togolais prendre sur eux de donner un autre tournant, un autre sens  a la lutte démocratique entamée depuis plus de vingt deux (22) ans en vue d’une alternance effective qui jusqu’aujourd’hui reste une équation cocasse que cette opposition et ce peuple debout dans la lutte avec dignité peinent à réaliser.

3099090285_1_3_Yb3CKjQD

Quand après une grande célébration œcuménique au bas fond du collège Saint Joseph, pour remettre dans les mains de Dieu cette nouvelle de lutte,  le CST appela ensuite à une séance de profession de foi au pied du monument de l’indépendance, une cérémonie d’intense  émotion avec des images qui ont fait le tour du monde, les togolais ont compris qu’ils seront coupables de laisser la chère patrie aux mains d’une minorité sans cœur, sans foi qui a pour objectif anéantir des milliers de citoyens et de se pérenniser au pouvoir dans le sang sans aucune limite.

Les togolais ont donc  pris l’engagement de sauver de nouveau leur pays en disant aux aïeux qui ont obtenu l’indépendance qu’ils y arriveront sans trahison aucune cette fois, et n’ont cessé de paraphraser cette inscription qu’on toujours peut lire sur le monument. « Peuple togolais par ta foi, ton courage et tes sacrifices la nation togolaise doit renaitre ».

Après un an de parcours, le Collectif Sauvons le Togo, a réussi fondamentalement a démontré à la face du monde que le Togo reste une dictature féroce autant sous Gnassingbé père comme sous le fils.

La monstre mobilisation du 12 juin 2012, première manifestation grandeur nature du Collectif, avec plus de 500.000 togolais dans les rues, selon plusieurs observateurs, sonnera le glas d’un régime moribond et voyou qui ne respecte ni les textes de la République, ni la vie et la dignité de l’homme.

Le Collectif en bref à pousser Faure Gnassingbé a révélé sa vraie face aux togolais qui lui trouvaient encore des circonstances atténuantes et au monde entier à qui il a réussit grâce à son  apparence d’homme calme et moderne à dribler. Car les objectifs de Gnassingbé 2 sont clairs ,  rester au pouvoir éternellement avec des pratiques les plus odieuses ; la falsification de l’histoire, le faux et usage de faux, une armée dressée pour tuer le peuple, une justice aux autres pour étrangler les empêcheurs de tourner en rond et des amis d’hier, une administration clochardisée, une politique de violations systématiques des droits humains, de tortures, de corruption, de pillages systématiques des ressources érigées en mode de gouvernance et surtout  une vie princière avec des dépenses mirobolantes pendant que la population croupit dans la misère et qu’en ce 2013, dans les savanes les enfants ne connaissent pas le pain et se demandent si c’est une nourriture qu’on pourrait manger ?

Le Collectif avec sa dernière trouvaille, labellisée les derniers tours de Jéricho  a réussi à sortir Faure et son entourage de leur gong car en désespoir de cause, ils  n’ont trouvé mieux que d’incendier comme de véritables sans cœur les marchés de Lomé et de Kara et d’autres édifices encore, comme le soutien d’ailleurs la lettre du continent qui affirme  que ce sont les proches du régime qui ont posé cet acte criminel.

Qu’un pouvoir soit capable de tels actes criminels et d’autres de part le passé qui sont finalement la marque de fabrique du régime fait voir clairement que les togolais sont sous l’emprise de véritables crapules qui n’ont que faire du respect des principes fondamentaux de la vie.

Mais le Collectif Sauvons le Togo a un an et après ? Comme les autres regroupements, les autres coalitions de l’opposition que les togolais ont  connue par le passé, le Collectif Sauvons le  Togo est tombé dans le piège sans fin des faux dialogues et des élections truquées.

Pour un collectif qui demandait au prime abord le départ de Faure Gnassingbé sous le vocable Faure must go, il est étonnant que même avec  les arrestations et les inculpations de ses camarades de lutte, le CST quitte cette ligne de lutte pour chanter le dialogue, le véritable dialogue tous les jours en vue des élections propres.

Pourquoi pas un dialogue pour négocier les conditions de départ de Monsieur Gnassingbé Faure qui boucle son second mandat en 2015 conformément à la constitution de 1992 votée par referendum par au moins 97% des togolais. Ne serait ce que pour coller à sa première logique de Faure must go ? Mais  le CST depuis que le pouvoir fait feu de tout bois pour organiser des élections aux résultats déjà connus,  semble pris au piège et réclame à corps et a cris un dialogue en vue des joutes électorales pipées d’avance où les proches du pouvoir sont assurés d’une victoire volée comme d’habitude au Togo.

Un an après, si le CST a réalisé beaucoup d’exploit, il est temps qu’il fasse son propre bilan et dit clairement au peuple son objectif. Est ce un dialogue pour aller aux élections truquées ? Est ce un gouvernement paritaire ? Est ce le départ du pouvoir en place ?

Quoi qu’il en soit, le peuple doit prendre ses responsabilités et faire savoir son désir profond à ceux qui sont au devant de la lutte. Car il est clair, que quelques postes de députés, après des élections législatives qui seront tout sauf démocratiques à en juger les premiers pas d’une commission électorale aux ordres, députés que Faure Gnassingbé peut révoquer à tout moment, ne sont une solution pérenne à la crise et aux aspirations profondes des populations.

L’opposition qui a promis aux togolais l’alternance depuis vingt trois (23) ans à le devoir de remplir sa mission et de permettre à ce peuple courageux qui a payé un lourd tribut, de vivre effectivement ce moment historique. Toute stratégie concourant à renforcer un pouvoir dictatorial se révèlera fatale pour les forces démocratiques puisqu’elles seront devenues au fil des années des complices d’une dictature sans merci.

 

Publicités

Actions

Information

One response

6 04 2013
ayivi

Courage pour cette effort louable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :