Incendies au Togo, l’avocat français Patrick Klugman pour les inculpés de l’opposition.

9 04 2013

klugman-copieDe source bien informée, Maitre Patrick Klugman, l’avocat français de Loic le Floch Prigent dans l’affaire dite « d’escroquerie dite internationale », si chère à Faure Gnassingbé et ses amis, s’est constitué pour certains responsables du Collectif Sauvons le Togo, notamment Jean Pierre Fabre, Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), inculpés de façon rocambolesque par les tortionnaires enquêteurs et juges poltrons  de la République.

La source précise que cette information n’est pas aussi récente que cela, elle date de plusieurs semaines déjà et qu’effectivement maître Klugman s’est officiellement constitué pour les membres du Collectif Sauvons le Togo ( CST) inculpés de façon fantaisiste par les juges de Faure Gnassingbé qui a sous sa coupe réglée depuis son ascension sanglante au pouvoir, tout l’appareil judiciaire qui rend des décisions au bon vouloir de Gnassingbé 2.

Par ailleurs, le journaliste et directeur de publication Aziadouvo Zeus, inculpé contre tout entendement dans la même affaire  vient d’être convoqué par le Doyen des juges d’instruction ce mercredi à 15h pour un interrogatoire au fond. Cette convocation fait suite à un article qu’il a publié dans son journal qui lui a valu d’être écouté  le 21 mars dernier au Service de Recherches et d’Investigations (SRI),  puis conduit au bureau du juge où il sera inculpé arbitrairement pour « complicité de destruction des biens publics et groupement de malfaiteurs » en violation du code la presse, puisque le confrère a été inculpé sur la base du code pénal. Une véritable aberration juridique dont seul le Togo sait en fabriquer.

Il faut souligner que malgré le revirement inattendu du principal témoin Mohamed Loum alias Toussaint Tomety, révélant avoir fait ses dépositions sous la torture, des capitaines Akakpo, Yanani, Agbenda et le chef des logis Alidou,  les services de Faure Gnassingbé continuent leur inculpation rocambolesques digne d’une république bananière.

En effet, le Togo a été frappé début janvier 2013 par des incendies qui ont ravagé les marchés de Lomé et de Kara. Depuis  lors une enquête est ouverte et menée en violation  de toutes les règles en la matière et dirigée sans preuves tangibles contre l’opposition notamment le Collectif Sauvons le Togo dont plus d’une trentaine  de membres sont soit détenus ou inculpés.

L’opposition qui soutien que le pouvoir de Faure Gnassingbé est dans la logique de la décapiter ne cesse de réclamer  au regard  des  zones d’ombres et de la conduite partiale de l’enquête, une enquête internationale et indépendante en vue de situer l’opinion sur les réels auteurs de ces drames criminels.

 

Advertisements

Actions

Information

One response

9 04 2013
siatta

bonne nouvelle ! j’espere qu’on va pas trop lui demander aussi de ne pas parler du dossier hahaha togo togo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :