Togo, la synchronie des professionnels des médias dénonce des attaques entre journalistes sur des lieux de reportage.

22 04 2013

Depuis quelques semaines la Synchronie des professionnels des médias a constaté une ambiance délétère entre certains journalistes ou Directeurs de Publication marquée par des accusations, des attaques par journaux interposés voire des altercations sur les lieux de reportages. 026082010123222000000presseTogo
C’est ainsi que le mercredi 17 avril 2013, lors de la messe à la Paroisse Saint Antoine de Padoue en mémoire du jeune Anselme Sinandaré tombé sous les balles des forces de l’ordre, une vive altercation a opposé le Directeur de Publication du journal La Nouvelle Bonéro Lawson-Betum à deux journalistes-reporters dont l’un indépendant et l’autre officiant à la radio Kanal FM. Le Directeur de Publication du journal la Nouvelle, accusant les deux confrères d’être des espions à la solde de réseaux obscurs, s’en est vertement pris tour à tour aux deux confrères ensemble avec d’autres personnes, les empêchant de faire librement leur travail. Un responsable de la Synchronie étant sur les lieux a dû intervenir et récupérer l’appareil photo de l’un des journalistes ainsi agressé.
Dans l’après-midi du mercredi 17 avril 2013, le journaliste indépendant et son patron ont été reçus par deux membres de la Synchronie en présence d’un membre de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) en vue de les écouter et leur remettre l’appareil photo. Après avoir présenté les circonstances de l’incident, le responsable a refusé de récupéré l’appareil photo prétendant porter l’affaire devant les tribunaux. Quant au matériel de travail du journaliste de Kanal Fm , il n’a été restitué que le lendemain à l’assistant du Directeur de ladite radio, par le Directeur du journal la Nouvelle qui a d’abord supprimé toutes les photos prises au cours de la messe.
La Synchronie des professionnels des médias au regard de la gravité des faits tient à dénoncer et à condamner ces actes du confrère Lawson-Batum Bonéro qui constituent de grave entraves au libre exercice de la profession de journaliste et rappelle à tous les journalistes que nul n’a le droit de faire la police sur les lieux de reportage en empêchant d’autres confrères d’exercer librement leur métier.
La Synchronie rappelle à tous les professionnels des médias, qu’il existe au sein de la corporation des organisations d’autorégulation dont le rôle est de résoudre les différends entre les journalistes. En conséquence, la Synchronie des professionnels des médias ne cautionnera de quelque manière que ce soit les accusations, les attaques, par journaux interposés ou tout autre acte visant à empêcher le journaliste d’exercer librement sa profession.
La Synchronie invite expressément les professionnels des médias à proscrire dans leurs écrits ou comportements tout acte qui pourrait contribuer à mettre en mal l’esprit de confraternité dans la corporation et à faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de la profession.
Lomé, le 21 avril 2013
Le Coordinateur
Augustin K. AMEGA


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :