Froidement assassinés par les forces de sécurité, le gouvernement empêche qu’on enterre dignement Anselme Sinandaré et Douti Sinaling.

25 04 2013

30553Décidément ceux qui disent diriger le Togo n’ont aucun respect ni pour les vivants ni pour les morts. Difficile d’enterrer des dignes togolais qu’on abat froidement dans la fleur de l’âge tels des lapins. A la veillée funèbre du jeune Anselme Sinandaré ce mercredi 24 mars 2013, les autorités ont soutenu craindre un débordement  donc ont forcé la famille à tout faire dans la précipitation.

En effet des tracts ont circulé dans la ville demandant aux populations de rester chez elles  « car ça va péter dans la ville »; une autre source nous a confié que les populations étaient décidées à faire enterrer un policier s’il le faut vivant, car le jeune Sinandaré ne sera pas enterré seul. C’est dire que la tension était vive.

Du coup comme à leur habitude le pouvoir a sorti tout son arsenal militaire pour dit-il sécuriser la ville mais en réalité c’est pour terroriser les citoyens. Toute cette artillerie pour une veillée funèbre ? C’est vraiment la panique  bord du navire Faure Gnassingbé.

La veille a débuté de façon plutôt morose car les populations ont pris peur et c’est grâce au Docteur kampatibe de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) qui a eu la présence d’esprit d’appeler les gens  la radio à sortir massivement pour rendre un hommage digne de ce nom au jeune Anselme.

Le pouvoir faut-il le rappeler a fait une pression sur la famille Sinandare pour que les représentants de la Synergie des Travailleurs du Togo, (STT) ne prennent pas la parole. là encore c’est le Docteur kampatibe qui a tout fait pour que la famille laisse intervenir la synergie,  finalement la STT et la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) ont pris la parole dans la maison mortuaire.

Le comble de la part des autorités, les camarades d’Anselme qui voulaient lui rendre hommage  ont eu un refus catégorique et ce n’est que là où la tension a augmentée et après l’enterrement les élèves en nombre considérable ont lu leur déclaration au  cimetière. Devant la tombe de leur camarade. Ils ont voulu faire une marche spontanée mais elle n’a pu avoir lieu.

A l’heure où nous rédigeons cet article, fidèle  à sa stratégie de pression et d’intimidation, le pouvoir répète les mêmes méthodes pour empêcher l’autre famille, celle de Douti Sinanling de l’enterrer dignement. Du côté de la famille Douti,  la pression est terrible car de sources concordantes les proches de la famille ont  refusé les 5millions de Faure Gnassingbé. Elle est aller loin  en leur demandant d’aller régler la crise sociale avec cette somme. La famille menace d’ailleurs que si le pouvoir ne leur dit pas la vérité sur la mort de leur fils elle ne va plus l’enterrer.

Aux dernières nouvelles les autorités ont fui Dapaong pour Cinkassé. Elles ne sont pas loin de la frontière Togo Burkina selon nos informations.

Il faut rappeler que depuis samedi dernier  le ministre de la sécurité Yark Damehane, natif du milieu  est venu avec une délégation composée de Nabangou le  préfet de kpendjal (le village des Sinandaré est dans le Kpendjal)  puis du commandant Barnabo,  d’abord pour rencontrer la population tout en les  menaçant que celui qui manifestera encore le gouvernement sera dur envers lui avant d’aller chez la famille Sinandare pour leur demander d’enterrer le petit Anselme dans leur village en catimini ce qu’ils ont refusé de faire.  Les infos font état de ce que  les ministres  ont remis 5 millions à la famille toujours de la part du prince du Togo.  Selon nos informations, c’est un oncle proche du père d’Anselme et proche du régime qui aurait pris l’argent.

Soulignons également que le dimanche la délégation de Faure est repartie pour insister pour que Anselme soit inhumé dans leur village le lundi.  La famille a accepté mais les villageois ont refusé en renvoyant les oncles et tantes d’Anselme.

Néanmoins  la famille a été obligée d’enterrer précipitamment Anselme,  ce qui explique pourquoi  les dates des mercredi et jeudi ont été maintenues mais là encore  les autorités ont exigé que  la veillée se fasse à 17H30 ce qui ne se fait jamais dans cette localité, où les veillées funèbres se font toujours  déroulées à partir de 20H.

L’information n’étant pas passée, les populations ayant cru que la veillée serait à 20h ont été surpris à leur arrivée de voir la cathédrale vide puisque tout était fini à 19H au nom des dieux du Togo.

Par ailleurs à Lomé ce jeudi pour rester en communion de prière avec tout Dapaong la synergie  des travailleurs a fait célébrer une messe à l’église catholique de la paroisse saint Antoine de padoue, où la mobilisation était forte surtout celle des jeunes élèves qui ont improvisé une  marche avec la photo du jeune Anselme.

 

Que la terre soit éternellement légère à ces jeunes martyrs.

avec la précieuse collaboration de mon confrère Jean Luc depuis Dapaong.

Publicités

Actions

Information

One response

26 04 2013
Hboris Aouissi

PAIX A SON AME.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :