Incendies au Togo et le rapport des experts, le procureur de la république s’embrouille.

25 04 2013

Avec le tintamarre médiatique, les appels incessants de l’opinion notamment des membres du Collectif Sauvons le Togo (CST) dont la plupart des responsables et membres sont inculpés, et qui menaçait de publier le rapport à la place du régime en place si ce dernier ne le faisait dans les meilleurs délais, les autorités judiciaires sont finalement obligées de rendre  public seulement une partie du rapport scientifique des experts français et d’un israélien que Faure Gnassingbé aurait fait venir personnellement pour en savoir plus sur les circonstances de ces incendies qui ont décimé des marchés de Lomé et de Kara et par ricochet des vies de plusieurs générations de commerçantes togolaises.

???????????????????????????????

Selon le procureur Blaise Essolizam Poyodi, « il s’agit pour les experts français, Hervé Bazin et Major François Deblasi et pour l’expert israélien, Shlomo Maor,  de donner leurs avis sur l’origine et la cause de ces incendies. Il leur était également demandé de procéder aux prélèvements et analyses pouvant intéresser l’enquête ».

En bref, les experts concluent que les incendies sont d’origines criminelles. Avec l’utilisation du kérozène selon les experts français, alors que  l’israélien indique avoir constaté des vapeurs de benzène/essence.

Au regard de cette publication forcée du procureur, qui ne convainc que lui-même et la clique dirigeante,  si l’opinion est fixée sur l’origine et les moyens utilisés pour mettre les feux aux marchés, elle veut connaitre les réels auteurs de ces actes criminels.

Il n’est point nécessaire de rappeler la façon rocambolesque dont cette enquête est menée, avec l’arrestation et l’inculpation des membres du Collectif Sauvons le Togo, une stratégie mise en branle pour décapiter l’opposition estime une bonne partie de l’opinion.

Cette enquête « méli mélo », avec le revirement surprise du principal témoin, Mohamed Loum alias Toussaint Tomety, qui a démasqué les pratiques voyous d’une justice aux ordres, en affirmant avoir été manipulé et torturé, un Mohamed Loum que les tortionnaires enquêteurs avec comme chef de file le capitaine Akakpo  a nourri et blanchi  pour enfoncer des responsables politiques. Et ça s’appelle mener des enquête au Togo.

Au nom des enquêtes au Togo des responsables sont enlevés au sortir de la messe,  de leur domicile après avoir escaladé les murs tels des bandits de grands chemins foulant aux pieds le principe de la présomption d’innocence si cher aux autorités togolaises notamment au ministre de la sécurité qui s’en rappelle subitement quand il s’agit de ses frères d’armes qui tirent a bout portant sur des gamins de douze ans.

C’est toujours au nom de cette enquête, que l’immunité d’un Ancien Président de l’Assemblée Nationale fut levée manu militari en violation du règlement intérieur du parlement avant de l’enlever tel un vulgaire malfrat qui sera séquestré et torturé durant quarante jours.

Les enquêtes togolaises sont connues et sont trop loin des standards requis en la matière et c’est for de cela que la classe politique de l’opposition et une grande partie des togolais souhaitent une enquête internationale et indépendante qui situerait les responsabilités. Mais depuis silence radio du côté des autorités face  cette doléances.

Certaines informations font état de ce que c’est juste une partie du rapport qui est publiée. Mais quand on sait que le pouvoir de Faure Gnassingbé est le champion toutes catégories des tripatouillages des résultats d’élections, des textes et lois de République et des rapports dont le dernier en date est celui de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) sur les tortures dont ont été victimes les détenus dans la ténébreuse affaire de coup d’état ou affaire Kpatcha Gnassingbé.

Qui peut garantir  aux togolais  que le rapport publié hier est l’authentique et n’a pas été sodomisé comme a failli l’être celui de la CNDH n’eut été le courage de son  Président d’alors Koffi Kounté qui est d’ailleurs en exil pour avoir osé rendre public le vrai rapport ?

Etant dans un monde globalisé si tel est le cas le pot au rose finira par éclaté comme cela arrive souvent  à ce régime qui s’embrouille et s’emmêle les pinceaux dans ses propres montages iniques.

Il est à relever que depuis janvier où les enquêtes se mènent au bon vouloir du prince qui a visiblement décidé par le biais de ses services de faire taire tous ceux qui refusent de regarder dans sa direction, aucun responsable des marchés et édifices brûlés n’a été interpellé, aucun ministre non plus. Ni même les vigiles en charge de la sécurité des bâtiments, sans oublié certains commerçants qui comme par enchantement ont mis à l’bris leurs marchandises quelques heures avant le drame.

Il est à noter qu’après l’incendie du grand marché de Lomé des centaines de millions ont disparu de même que les pièces de monnaies qui en principes devraient être calcinées mais retrouvées sur le lieu du drame.

De sources bien informées, le pouvoir de Faure Gnassingbé qui sait que les criminels se retrouvent dans son camp pense avoir trouvé une stratégie de faire attribuer ces actes odieux  à des adversaires politiques. Une véritable escroquerie intellectuelle et politique qui n’a convaincu personne y compris l’opinion internationale qui est quand même un soutien sans faille  à la dictature togolaise.

Selon   un militaire qui a recueilli l’anonymat, l’incendie du marché de Lomé est l’œuvre des connaisseurs, des artificiers comme l’a soutenu d’ailleurs le coordonnateur du CST, Maitre Zeus Ajavon.

Au finish la sortie du procureur de Faure Gnassingbé, qui a démontré dans ce dossier qu’il est au service d’un homme et d’un système,  au lieu de faire poindre  une lueur d’espoir dans cette « togolaiserie d’enquête », vient conforter l’opinion dans son sentiment que comme pour beaucoup d’autres crimes similaires comme l’incendie du Goethe Institute en 2005 dont un certain colonel Félix Kadanga en serait l’auteur, les vrais auteurs sont à chercher dans le sérail mais seront toujours protégés au nom de l’impunité.

 

 

 

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :