Togo, attentat de Soudou 21 ans déjà, Gilchrist Olympio à la mémoire bien courte.

7 05 2013

Citons en début de cet article Léopold S. Senghor pour rendre hommage aux dignes togolais tombés ce jour dans ce traquenard du régime togolais de feu Gnassingbé Eyadema qui a cupidement et inhumainement planifié cet odieux attentat. « Seuls vivent les morts dont on chante le nom ».

13435Encore un crime odieux  qu’ont signé avec cynisme les Forces Armées Togolaises (FAT) en ce 05 mai 1992 contre le convoi d’un certain Gilchrist Olympio. Mais avec la fameuse Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) de Monseigneur Barrigah et de Monsieur Faure Gnassingbé, et comme il fallait s’y attendre les dieux du Togo, les Forces Armées sont montées au créneau pour nier tout en bloc et pointées du doigt les fameux éléments incontrôlés. Un  vocable qui sied à souhait aux Forces Armées Togolaises, qui n’ont aucun profil d’une armée Républicaine.

Les FAT ont tout d’un groupe de miliciens, de bandits de grands chemins et donc d’éléments qui sont hors contrôle puisque hors la loi et assurées d’une impunité éternelle sous le régime Gnassingbé. Au regard des attitudes de cette armée, on peut affirmer sans risque de se tromper que des éléments incontrôlés sont synonymes aux éléments de l’armée togolaise puisque tous les togolais savent aujourd’hui que c’est un officier de ces éléments incontrôlés qui a commis ce crime odieux, officier  qui plus est l’un des fils de Gnassingbé Eyadema, Ernest Gnassingbé sinistre personnage qui a terminé son parcours terrestre comme un chien.

0

De plus il y a le rapport  de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH) qui pointait clairement du doigt, l’armée togolaise comme responsable de cette agression. Notamment les capitaine Ernest Gnassingbé et le colonel Arégba. Pour rappel, La FIDH a pris soin de dénoncer le fils du dictateur auteur de cette agression en ces termes. « La liberté d’action laissée à ce capitaine de l’armée togolaise qui lui permet de se livrer à un activisme incompatible avec son statut militaire ».

L’attentat de Soudou, nous le savions, selon plusieurs rapports  d’enquête internationaux a fait plusieurs victimes dont le Docteur Marc Atidépé, Moussa Mama Touré, Ouro Atchankpa Zakari, Sama Tchatchibo Alasa. Lire le reste de cette entrée »