Togo, chaudes échauffourées à Niamtougou entre populations et forces de l’ordre.

12 05 2013

Selon les témoignages, tout est parti de l’arrestation du professeur de philosophie Tadona épiphane.

DSCN1390

Le vendredi dernier, Faure Gnassingbé  comme à l’accoutumée devrait  prendre son vol à l’aéroport de Niamtougou, ville située à environ 450 kilomètres au nord de Lomé. La garde présidentielle a bloqué toute la circulation pendant plusieurs heures empêchant  les quelques fonctionnaires du milieu de vaquer à leurs occupations.

DSCN1394

Ce professeur de philosophie est arrivé au même moment où ce dispositif que les militaires appellent dans leur  jargon le jalonnement se mettait en place. Monsieur Tadona qui était déjà en retard à supplier en vain les militaires pour qu’on le laisse se frayer un chemin ce qu’évidemment les tous puissants n’ont pas digéré. Ils ont donc saisi sa moto et monsieur Tadona regagna son lycée à pied, en effet, il avait cours avec des élèves de terminale en plein préparatifs pour le baccalauréat deuxième partie.

A la fin de la journée, le professeur de philo se pointa à la police pour récupérer sa moto et là surprise il fut arrêté et déposé à la prison civile de Kara.

Les populations armées de machettes et de coupe-coupe ont donc investi la ville, le lendemain exigeant la libération du professeur. Les affrontements ont été très violents à tel point que les bérets rouges  ont été dépêchés sur les lieux. De l’avis de beaucoup d’observateurs le dispositif de militaire envoyé  pour sécuriser la ville était impressionnant et donnait l’image d’un pays en état de guerre puisque les populations ont failli réduire l’aéroport aussi à néant comme le commissariat.

Des sources concordantes signalent plusieurs blessés graves dans les rangs des forces de sécurité, ces blessés ont été rapidement évacués loin des yeux des curieux car au Togo des Gnassingbé,  les forces de sécurité doivent être invincibles et un policier  blessé par des populations aux mains nues est un sacrilège au nom du régime en place. D’importants dégâts matériels sont enregistrés, dont le commissariat de police totalement démoli.

En images des photos prises à 100 mètres de l’aéroport de Niamtougou.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :