Togo, Faure Gnassingbé dans la logique d’embastiller de nouveau ses prisonniers personnels en liberté provisoire ?

4 06 2013

Bertin_AgbaSeuls les togolais naïfs pensaient que les autorités togolaises étaient sincères en accordant la liberté provisoire aux deux prisonniers personnels du prince de la République togolaise notamment Bertin Agba et Pascal Bodjona. Ce n’est ni le moment ni le lieu de revenir sur les dessous de ces deux libertés dites  provisoires que le numéro un togolais à accorder à ses frères d’ethnie certainement à contre cœur. Quelques mois juste après cette liberté provisoire, le richissime homme d’affaires Bertin Agba serait activement recherché par les services de renseignements togolais.

Aux dernières nouvelles Monsieur Agba aurait quitté incognito le puant Togo où sans doute s’il est de nouveau embastillé il peut dire adieu à la liberté. A l’heure où nous faisons cet article un de ses beaux frères est mis aux arrêts sous prétexte qu’il aurait aidé le patron d’ops security à s’évader. Une attitude la part des grands services d’enquêtes du pays qui doit faire rire le commun des togolais.

Dans ce pays les services de renseignements sont à même d’arrêter tous les togolais qui osent rêver du fauteuil présidentiel. Où étaient ses services super performants capables de lire dans le rêve et l’esprit des togolais quand Monsieur Agba prenait la poudre d’escampette ?

Les mêmes services n’ont pas mis beaucoup de temps pour arrêter les responsables et militants du Collectif Sauvons le Togo (CST) dans le dossier des incendies tels dans un film de science fiction.

Autre information, la femme et les enfants de monsieur Agba ont disparu aussi du territoire national alors qu’ils seraient activement recherchés par le Service de Renseignements et d’Investigation (SRI).

Depuis quand la famille et la belle famille d’un citoyen en liberté provisoire doivent payer pour sa fuite ?

De sources généralement bien informées il semblerait que notre justice préparerait une autre spécialité togolaiserique dans laquelle faire marinée Monsieur Bertin Agba.

Par ailleurs, Monsieur Pascal Bodjona victime selon Loïc le Floch Prigent, Ex PDG d’Elf Aquitaine d’une cabale ourdi par le plus haut sommet de l’état doit ouvrir les yeux car au Togo de Monsieur Faure Gnassingbé c’est la jungle où la junte au pouvoir a le droit de vie et de mort sur tous les autres citoyens qui ne font pas partie de la minorité  qui s’est accaparée des richesses du pays.

Quand on sait toutes les manœuvres qui sont mises en branle pour retarder le plus longtemps possible la décision de la cour de justice de la CEDEAO qui pourrait être favorable à son demi-frère Kpatcha Gnassingbé et induire sa libération, on peut se poser des questions sur les réelles intentions du plus « Faure » des togolais.

Rappelons que Bertin Agba, Pascal Bodjona et Loïc le Floch Prigent ont été embastillés dans une ténébreuse affaire  d’escroquerie dite internationale avent de bénéficier tous les trois d’une liberté provisoire aux relents de rançons mirobolants. Hormis  Pascal Bodjona qui n’a versé aucun  centime pour sa libération, Bertin Agba a eu à payer 150 millions  de FCFA de caution et Monsieur Prigent 50.000 euros aux autorités togolaises.

Affaire à suivre.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :