Elections au Togo, et l’histoire se répète avec une opposition prise au piège d’une nouvelle mascarade.

22 06 2013

le-pouvoir-de-Faure-Gnassingbe-use-de-la-terreur-pour-s-imposerComme il fallait s’y attendre et comme nous l’écrivions dans plusieurs articles déjà, l’opposition togolaise reste fidèle à ses stratégies infructueuses depuis près de 23 ans de lutte pour l’alternance politique à la tête du pays. En ce moment Faure Gnassingbé  et ses amis doivent se réjouir d’avoir eu encore cette opposition togolaise comme de vulgaires gamins car ce régime moribond et finissant a besoin de la participation folklorique de ses adversaires pour conférer une certaine légitimité et légalité aux législatives frauduleuses du 21 juillet prochain. Pour piéger l’opposition togolaise et la détourner du principal,  la recette elle est simple, brandir l’organisation des élections pour voir les yeux des opposants  togolais scintillés de bonheur.

Depuis l’annonce des législatives, malgré les discours officiels des responsables du Collectif Sauvons le Togo et de la Coalition Arc en Ciel, grâce à des  sources bien informées nous avions pu affirmer  que les opposants togolais habitués à mordre à l’hameçon d’élections frauduleuses  vont finir par rentrer dans les rangs pour le bonheur des vautours patentés qui régentent ce pays depuis bientôt cinquante (50) ans.

L’opposition togolaise est bel bien atteinte du « syndrome de complicité d’élections truquées ». Sinon comment comprendre que depuis l’histoire électorale de ce petit pays cette opposition reste enfermée dans un cycle infernal de participation aux mascarades  en âme et conscience et crie après aux  hold ups ? De deux choses l’une.  Soit cette opposition  joue  avec le destin de tout un peuple en optant depuis plus de deux décennies  pour une stratégie qui sert des intérêts égoïstes, soit elle est naïve au point de ne pas savoir ce qu’elle fait. Mais évidemment l’opposition togolaise est tout sauf naïve et sait très bien ce qu’elle fait en  jouant le jeu du pouvoir.

Malgré la foudre que Faure Gnassingbé fait descendre sur cette classe politique avec des incarcérations fantaisistes dans des conditions inhumaines rien ne semble enlever à cette opposition l’envie de participer aux cirques électoraux concoctés sur mesure pour permettre au prince de se tailler la part du lion dans une assemblée monocolore ou presque.

Quoi qu’on dise c’est 2015 qui se joue à travers ces législatives car le fils du père a fait le vœu d’un bail illimité sur le Togo et dans ce cas c’est à chacun son syndrome pour le prince il s’agit  « du syndrome du pouvoir éternel » quel que soit le prix à payer.

Pour rappel, voila une opposition, il y a seulement quelques jours,  qui en discussions en catimini avec le pouvoir sous la houlette de Monseigneur Barrigah Nicodème n’a même pas pu obtenir la libération des innocents détenus dans l’affaire des incendies alors même que le gouvernement le lui  a promis. C’est d’ailleurs à cette condition que l’opposition devrait déposer les candidatures. Le pouvoir comme de coutume n’a pas  respecté  sa parole mais l’opposition court pour honorer sa part du contrat.

Tout porte à croire que sans les élections truquées l’opposition n’a aucun autre moyen de combat même pacifique pour libérer le peuple togolais.

Diantre quelle est cette opposition qui  change d’objectifs comme de chemises en fonction des évènements pour des calculs partisans qui ne tiennent pas comptent des aspirations profondes et légitimes du peuple togolais ?

Quelle est cette manie de participer à des joutes électorales avec les auteurs des incendies des marchés de Lomé et de Kara, des personnes qui torturent et qui n’ont aucun respect pour les droits de l’homme et  la vie humaine pour en avoir pour la vérité des urnes ?

L’opposition togolaise en optant pour la vieille recette de plus de vingt deux ans vient de démontrer son incapacité à repenser la lutte en dehors des compétitions électorales anti démocratiques et violentes. Elle se fait ainsi complice de la dictature  héréditaire dans un pays sensé être une République.

« Tel on fait son lit on se couche dit l’adage ». Ainsi la classe politique sera de la partie malgré un fichier électoral vicié, fruit d’un recensement bâclé à volonté où mineurs et étrangers sont enrôlés. Malgré une commission électorale taillée sur mesure pour avaliser la fraude, malgré le refus du pouvoir d’opérer les reformes institutionnelles et constitutionnelles préconisées par l’Accord Politique Global (APG).

L’opposition togolaise ira bel et bien aux urnes pour se contenter des strapontins que Faure Gnassingbé voudra bien lui donner quand il aura finit de se servir tel un lion  dans la jungle.

Seul avantage néanmoins, cette situation aura le mérite de clarifier beaucoup plus le paysage politique au peuple togolais qui a toujours du mal à se départir des leaders politiques pour prendre véritablement son destin en main.

Pour ceux qui soutiennent que ne pas participer à ces élections c’est laisser un boulevard au pouvoir, il suffit juste de se demander ce à quoi ca sert d’y participer sachant  que les résultats sont connus d’avance  et à la faveur de qui ont sait ?

En outre, depuis 1990, si les élections étaient une solution à la grave crise sociopolitique sous les Gnassingbé, il y a longtemps qu’elles auraient permises l’alternance au sommet de l’Etat. Alors pourquoi s’obstiner à y aller en exposant les populations qui ont déjà payé un lourd tribut des violences inouïes d’un régime décider à s‘éterniser au pouvoir s’il le faut dans le sang ?

Vivement que l’opposition qui participe à ces frauduleuses en âme et conscience ne vienne crier à tue tête fraudes électorales. Bonne chance aux compétiteurs.

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :