Législatives au Togo, la communauté internationale brise le silence.

26 06 2013

Dans une déclaration parue ce lundi et relayée en boucle par les médias, la délégation de l’Union Européenne, les Chefs de Mission des Etats membres de l’Union Européenne, des Etats-Unis et la coordonnatrice Résidente du système des Nations-Unies au Togo demandent « la mise en place  de toutes les mesures et procédures qui puissent assurer des élections crédibles et transparentes ».

Une déclaration qui situe enfin l’opinion sur la position de cette communauté internationale, soutien indéfectible à la dictature héréditaire qui sévit au Togo. Par cette déclaration le système des nations-unies démontre néanmoins sa faiblesse à faire plier le régime hors la loi du Togo qui a toujours prouvé qu’il est bien au dessus de tout le monde y compris de cette communauté internationale.

En filigrane on peut y comprendre que l’Union Européenne et les Etats-Unis tout en se réjouissant du dépôt de candidature par tous les acteurs et groupements politiques appellent pouvoir et opposition « à continuer leurs efforts de dialogue dans un esprit d’ouverture en vue des élections apaisées ». 

L’Union Européenne qui prend toujours  une part active dans le financement des processus électoraux truqués semble cette fois-ci ne pas s’associer à la mascarade, en refusant de financer les législatives  du 21 juillet prochain. Du moins l’U.E conditionne tout financement par la tenue d’un dialogue  entre acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition.

Une exigence qui est aussi celle des deux principaux regroupements, que sont le Collectif Sauvons le Togo et la Coalition Arc en Ciel. A cette exigence le gouvernement togolais sans une déclaration officielle y a été déjà répondu avec la négation. Les discussions auront lieu après les législatives a dardé le très zélé ministre de l’administration du territoire Gilbert Bawara.

Le régime togolais bombe le torse en disant financé lui-même sa mascarade. Qui dit mieux ?

Un camouflet pour l’Union Européenne et les autres institutions internationales qui ont toujours apporté leur  caution aux comédies électorales au Togo.

L’Union Européenne ne pouvait continuer a faire du n’importe quoi avec l’argent du contribuable européen pour des causes aussi inutiles que le financement des élections au Togo. En plus à force de financer ces élections, de déployer des missions d’observations avec des rapports qui dénoncent souvent des irrégularités liées à ces processus et de ne pas avoir des suites de ces recommandations entame l’image de l’institution.

Nul besoin de le rappeler, les dernières recommandations des différentes missions d’observation de l’U.E sont restées lettres mortes. Le régime togolais l’a balayé d’un revers de la main. Les recommandations appelant notamment aux réformes institutionnelles et constitutionnelles, véritables talon d’Achille du pouvoir de Faure Gnassingbé sont restées sans suite.

Même avec leur langue de bois habituelle, sous couvert d’une certaine diplomatie  il est difficile d’affirmer que l’appel de la communauté internationale à l’endroit de la clique dirigeante soit entendu. Sur le dialogue le Très décrié ministre de l’administration territoriale a déjà dit un dialogue, c’est hors de question, mieux il a poussé l’outrecuidance en soutenant qu’aucun partenaire n’a exigé de dialogue avant la tenue des législatives.

La machine à fraude électorale est lancée et plus rien n’arrêtera Faure Gnassingbé et compagnie d’opérer leur holdup  conformément aux habitudes de la maison.

 

 

 


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :