L’Ambassadeur Robert Whitehead, un autre diplomate américain à la solde de la dictature togolaise.

1 08 2013

imagesComme son prédécesseur Patricia Hawkins qui a affiché ses amours et sa grande admiration pour la dictature implacable de Faure Gnassingbé c’est au tour de Robert Whitehead de prendre la relève en soutenant l’aberration contrairement aux professions de foi du peuple américain et de son Président Barack Obama, basées sur la dignité, le respect de la vie, la démocratie et toutes les bonnes litanies  si chères aux nations dites puissantes et institutions internationales dites respectables.

Monsieur Whitehead qui s’est curieusement investi dans un semblant de  résolution de la crise togolaise en s’invitant dans le dialogue pouvoir-opposition à la veille des élections législatives aux côtés de l’autre prélat que la dictature tourne en bourrique a gré de ses humeurs, Monseigneur  Nicodème Barrigah, vient de montrer sa vraie face en se fendant au lendemain des législatives truquées, d’un communiqué aux antipodes de la réalité togolaise et indigne d’un  diplomate.

En effet, Monsieur, l’Ambassadeur des Etats Unis au Togo dans sa fameuse déclaration, invite  « tous les partis politiques à respecter la volonté du peuple togolais » et salue « le travail de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ». Rien qu’avec cette portion de phrase on peut se rendre facilement compte  que ce diplomate ne porte pas de gants pour soutenir le régime de Faure Gnassingbé.

Que sait ce Monsieur de la volonté du peuple togolais, pour qu’il demande qu’elle soit respectée ? Une chose est sûre, les togolais aspirent à une alternance politique au sommet de l’Etat pour un changement radical dans la gestion du pays. Voilà la volonté du peuple togolais et c’est pour ce rêve qu’ont  réalisé et plusieurs fois déjà les béninois, les sénégalais, les  ghanéens et autres qu’il se bat depuis des lustres.

Le peuple américain fait-il face à un pouvoir dictatorial et dynastique avec au total 50 ans de règne sans partage, caractérisé par  des violations de droits de l’homme, des  assassinats, des massacres,  des crimes économiques, l’impunité érigée en mode gouvernance et autres ignominies?

Cet ambassadeur pense t-il sincèrement comme ses amis du pouvoir en place, qui s’imposent à tout un peuple par la force brutale et les armes, que les togolais sont assez insensés  pour voter à chaque fois pour un régime aussi machiavélique que sanguinaire?

A quoi joue ce diplomate en s’affichant aussi publiquement en soutien à un régime sans foi ni loi et pourri jusqu’à la moelle ?

Le respect dû à tous les peuples même s’ils sont petits et que les grandes nations estiment qu’on peut les écraser comme des rats, voudrait qu’au nom de la foutue diplomatie qu’on puisse taire cet amour trop grand qu’un yankee éprouve pour le régime togolais. Comme le font d’ailleurs ses autres collègues diplomates qui soutiennent aussi cette dictature héréditaire du Togo qui visiblement a tapé dans l’œil du monde entier qui finalement en est tombé aussi amoureux et a choisit de le soutenir dans le mal au mépris de la lutte du peuple togolais qui œuvre inlassablement pour sa dignité et la justice comme le proclament du bout des lèvres ces  « grandes nations ».

Force est de constater que depuis l’avènement de Barack Obama à la tête de la première puissance du monde, les ambassadeurs qui se sont succédés au Togo se sont révélés des militants et défenseurs du régime de Faure Gnassingbé.

De sources bien informées cet amour pour la dictature est lié au « gros serpent de mer » dénommé Contour Global, le plus gros investissement américain en Afrique, une autre forme d’esclavage économique où des générations togolaises vont payer malgré eux. Un  contrat bidon entre le pouvoir togolais et l’administration Obama, bien décrié par des économistes sérieux. Un investissement tellement juteux que la démocratie, la justice, le respect des droits de l’homme n’ont plus sens et valeur.

C’est au nom de ces intérêts vils que Monsieur l’Ambassadeur est incapable de reconnaitre que ces législatives ne répondent en rien aux standards démocratiques tant chantés par son pays ?

Par ailleurs,  féliciter la CENI pour l’organisation des ces frauduleuses, c’est vraiment insulter l’intelligence des togolais. Seul Monsieur l’Ambassadeur ne sait pas que les cartes d’électeurs portent la signature d’un ancien président de cette institution, il ne sait pas non plus que cette CENI a enrôlé mineurs et étrangers pour gonfler les listes électorales, Monsieur Whitehead n’a pas eu écho du phénomène de bourrage d’urnes, une tradition au Togo de la fraude électorale avec cette fois-ci l’implication d’un des responsables d’un ministère ? N’a-t-il pas vu des images des personnes avec plusieurs cartes d’électeurs ? Ne sait t-il pas que les chiffres de cette CE NI, dont il admire tant  le travail fluctue au gré des circonscriptions électorales ? Et bien d’autres anomalies qu’il suffit de vérifier si tant est qu’on dit  vouloir  aider le Togo à l’organisation des élections crédibles et transparentes.

Malgré toutes ces irrégularités l’Ambassadeur, soutien que la contre vérité des urnes qui est le sport favori de ce régime hors norme serait la volonté du peuple togolais. Un manque de respect à un peuple qui continue de lutter de toutes ses forces  pour un Togo digne,  malgré le complot international ourdi contre ce pays et qui se poursuit allègrement.

Les togolais savent que élections au Togo, sont vidées de leur sens et que le régime togolais ne partira jamais par les urnes car assis sur l’armée, les ressources du pays et le soutien de la communauté internationale qui continue de prêcher faussement les valeurs fondatrices d’une société juste et équitable.

Monsieur l’Ambassadeur semble balayer d’un revers de la  main les contestations des principaux regroupements de l’opposition. Il fait également fi des nombreuses irrégularités dont les missions d’observations pourtant taillées sur mesure ont daigné relever à l’issue de la fraude grandeur nature du 25 juillet dernier.

Surement que le peuple américain doit s’inspirer du mode d’organisation des élections au Togo avec l’expertise de la commission électorale.

 

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :