Togo, le Colonel Massina Yotrofei atterri à la gendarmerie nationale, retour sur le parcours d’un tortionnaire de la République.

25 08 2013

colonel_Massina_Yotrofei500L’information est  tombée depuis le vendredi 23 août 2013. Le Colonel Massina Yotrofei quitte enfin le Guantanamo togolais, l’Agence Nationale des Renseignements  (ANR), un service placé sous l’autorité directe du Chef de l’Etat mais secoué par d’énormes témoignages sur  les traitements cruels inhumains ou dégradants qui s’y passent en ce siècle de modernité où le Togo a fait semblant de ratifier la convention contre la torture. Le tortionnaire le plus décrié sous Faure Gnassingbé vient d’être « reversé » à la gendarmerie. Reversé tel un liquide qu’on jette  après usage, ce Colonel vient  donc d’être remercié en monnaie de singe malgré le grand zèle qu’il a affiché lors des séances de tortures pour plaire à son mentor.

L’un des souvenirs que les togolais garderont du Colonel Massina Yotroféi est que c’est un tortionnaire de la pire espèce. En tout cas il a réussi à faire parler de lui de la pire des manières.

D’abord il fut éclabousser par le témoignage du richissime homme d’affaires togolais, Bertin Sow Agba qu’il a cueilli a froid un matin de mars 2011 dans ses bureaux de OPS Security  et le calvaire a commencé par une séance de fouille musclée au domicile du sieur Agba, où après le passage des éléments de cette ANR, les valises louis Vuitton et autres objets de marques ont disparu comme par enchantement. Drôle de fouille. Nous passons sous silence la marque et le numéro de la plaque d’immatriculation du  véhicule subtilisé ce jour à ce natif de Kouméa qui est finalement tombé dans les mailles de ce tortionnaire agréé de la République. Lire le reste de cette entrée »